/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

L’apport de Djordje

Un record d’équipe détenu par Nacho Piatti est à la portée de Mihailovic

CF-MONTREAL-VS-ATLANTA-UNITED
Photo Agence QMI, Dominick Gravel Djordje Mihailovic a participé à 14 des 34 buts du CF Montréal cette saison.

Coup d'oeil sur cet article

Quand viendra le temps de nommer le joueur de l’année chez le CF Montréal, il faudra sérieusement penser à Djordje Mihailovic.

De fait, on a peut-être même déjà gravé son nom sur une plaque qui ira sur le trophée Giuseppe-Saputo cet automne.

Le milieu de terrain de 22 ans est en train de remplir toutes les promesses qu’on voyait en lui quand le club l’a acquis du Fire de Chicago, juste avant Noël 2020.

L’Impact a alors versé près d’un million de dollars en allocation générale au Fire dans ce qui en fait l’une des transactions intraligues les plus coûteuses de l’histoire de la MLS.

Dynamo

Force est d’admettre que c’était beaucoup plus qu’un coup de dés. Le directeur technique, Olivier Renard, savait exactement ce qu’il obtenait en mettant la main sur Mihailovic.

L’équipe s’est alors trouvé un milieu offensif capable de développer le jeu et de faire jouer ses coéquipiers, ce qu’il prouve match après match et avec beaucoup de constance.

L’Américain a déjà quatre buts à son actif, mais il vient surtout au second rang de la ligue avec dix passes décisives.

Il a donc participé à 14 buts des 34 buts de l’équipe jusqu’à maintenant et a surtout participé à chacune des 24 rencontres depuis le début de la saison.

Il totalise aussi quatre passes à ses trois dernières rencontres.

Record

Le record pour le plus grand nombre de passes décisives dans une saison est à la portée de Mihailovic.

La marque actuelle, qui est de 13, est détenue par un certain Nacho Piatti qui l’a accomplie en 32 rencontres lors de la saison 2018.

Avec encore une dizaine de parties à disputer avant la fin du calendrier régulier, Mihailovic doit obtenir quatre passes pour abattre la marque de l’ancienne gloire de l’Impact.

S’il maintient son rythme d’une passe par tranche de 2,4 rencontres, il y parviendra.

Atout

Si Mihailovic a autant de succès, c’est entre autres parce qu’il se retrouve dans une équipe dont le schéma tactique lui convient bien.

Wilfried Nancy veut que sa formation joue vers l’avant en construisant de l’arrière. Un milieu offensif possédant une bonne vision du jeu est donc essentiel.

De plus, l’arrivée de Joaquin Torres dans le onze partant est venue donner une énergie nouvelle à son coéquipier.

En effet, avec Torres qui aime avoir le ballon et qui est très créatif quand il en a la possession, Mihailovic se retrouve à avoir plus d’espace pour manœuvrer, ce qui déséquilibre les défenses adverses qui avaient commencé à le cerner un peu plus en constatant qu’il était le principal fabricant de jeu montréalais.

Prodige

On peut dire que Mihailovic qu’il a été un petit prodige dans le sens où il a amorcé sa carrière en MLS comme joueur formé au club avec Chicago.

« Je le connaissais comme joueur et j’étais déjà impressionné de le voir prendre les coups de pied arrêtés à 17 ou 18 ans avec Chicago », se rappelle Wilfried Nancy.

On sent que l’entraîneur-chef aime le jeune milieu de terrain qui dispute déjà sa cinquième saison dans la MLS malgré ses 22 ans.

« J’aime ce qu’il fait. Il montre un peu sa palette, il montre sa capacité à faire jouer les autres et à essayer de créer du danger », résume Nancy qui a déjà identifié des axes de progression pour permettre à son protégé de s’épanouir encore plus.

Challenge

« Le challenge que j’ai, poursuit Nancy, c’est de progresser sans la prise de décision dans le dernier tiers, à savoir quand tirer ou quand passer. Il connaît ses faiblesses et il est en train de travailler dessus, mais il a encore une bonne marge de progression. »

Dans ces conditions, il se pourrait bien que des clubs européens finissent par le courtiser.

« Djordje est ambitieux et je le suis aussi pour lui. S’il continue à améliorer ses points forts et travailler ses points, c’est tout à fait normal que d’autres clubs s’intéressent à lui. J’espère qu’il restera avec nous un certain nombre d’années, mais il a le potentiel [pour aller en Europe]. »

Le CF Montréal recevra le Fire de Chicago au Stade Saputo à 13 h dimanche.