/travel/destinations/canada
Navigation

Courte promenade pour titiller tous vos sens

excursion en bateau au pied des chutes
Photo courtoisie, Niagara City Cruises L’excursion en bateau au pied des chutes se fait sur le Hornblower du côté canadien.

Coup d'oeil sur cet article

Les chutes du Niagara fascinent les touristes depuis des décennies et sa voisine, Niagara-on-the-Lake, charme aussi les visiteurs depuis belle lurette avec son air d’époque, ainsi que ses vignobles et vergers environnants. Pour joindre les deux villes, oubliez les autoroutes et optez plutôt pour une courte balade sur la promenade du Niagara qui longe la rivière du même nom. 

Niagara Falls n’a plus vraiment besoin de présentations. La modernité s’est toutefois mariée depuis avec le kitsch d’autrefois pour former un couple à la fois agréable et amusant. Clifton Hill, un véritable parc d’attractions sur rue, demeure toujours le cœur du divertissement avec ses nombreuses options aux bruits et néons clinquants.

Que ce soit de jouer au mini-golf au milieu de répliques de dinosaures et d’un volcan qui crache du feu, d’immortaliser vos mains en cire, de conduire un go-kart dans une spirale de quatre étages, de survivre à une invasion de zombies ou de marcher sur le plafond d’une maison construite à l’envers, vous serez servis à souhait dans ce secteur.

Exemple probant de ce renouveau, l’excursion au pied des chutes sur le bateau Maid of the Mist, dont l’origine remonte à 1846, se fait dorénavant sur des embarcations entièrement électriques ! L’embarquement se fait du côté américain. L’équivalent canadien se nomme le Hornblower. Dans les deux cas, la durée du parcours est d’environ 20 minutes.

Il est dorénavant possible de voir les chutes en défilant à toute allure, accroché à une tyrolienne.
Photo courtoisie, WildPlay Zipline to the Falls
Il est dorénavant possible de voir les chutes en défilant à toute allure, accroché à une tyrolienne.

Il est également possible de voir les chutes des confins de la ville, du haut de la tour Skylon, haute de 233 mètres, et même de derrière le torrent d’eau, mais de nouvelles options parées d’adrénaline sont maintenant offertes, que ce soit à bord de la grande roue, d’un hélicoptère ou attaché à une tyrolienne, de jour comme de nuit.

Gorge et papillons

Plus au nord, à environ 3 km de Clifton Hill, la gorge du Niagara peut être explorée de différentes façons. La White Water Walk vous permet de descendre 70 m en ascenseur pour atteindre un large trottoir en bois avec plateformes d’observation. À 17 $ le billet pour une promenade de 400 m, le coût d’entrée pourrait toutefois en freiner plus d’un.

Le téléphérique a effectué sa première traversée au-dessus de la gorge du Niagara en 1916.
Photo courtoisie, Niagara Parks
Le téléphérique a effectué sa première traversée au-dessus de la gorge du Niagara en 1916.

À ce prix-là, aussi bien y aller en hauteur, soit à plus de 1000 m dans les airs avec le téléphérique, qui a effectué sa première traversée en 1916, ou grâce à des parcours aériens, aussi accessibles dans ce secteur. Si vous préférez garder les pieds au sol, il y a un réseau gratuit de sentiers totalisant 4 km, nommé le Niagara Glen, qui borde par endroits la rivière et les rapides, un site prisé par les adeptes de bouldering.

Dans un autre registre, le Jardin botanique régional couvre 40 hectares avec diverses variétés de fleurs, de plantes et d’arbres, dont sa célèbre roseraie avec 2400 unités. Le Conservatoire de papillons compte de son côté 2000 représentants colorés de plus de 45 espèces différentes, issues pour la plupart de pays tropicaux.

De belles photos peuvent être prises un peu plus loin, soit au nord du parc Queenston Heights. La promenade quitte ensuite brièvement les berges de la rivière pour contourner le village de Queenston. Un de ses attraits se veut la maison familiale de Laura Secord où vous pourrez en apprendre un peu plus sur cette héroïne canadienne, tout en mangeant des petits chocolats.

Plaisirs pour tous les sens

La balade tire déjà à sa fin, mais les attraits et splendeurs, eux, n’ont pas fini de vous éblouir les yeux. Niagara-on-the-Lake possède un magnétisme pittoresque grâce à ses allures figées dans le temps de village du 19e siècle. Ses boulevards manucurés et fleuris font encore plus ressortir le cachet des édifices d’une autre époque.

Son quartier historique et ses boutiques, rue Queen, avec sa coquette tour de l’horloge en plein centre, valent à eux seuls une visite. Il y a toutefois bien plus avec des sites rempli d’histoire, dont le fort George et le phare de la Pointe-Mississauga. En périphérie, les vignobles et vergers réputés sauront vous titiller le palais pour compléter ce voyage propice à éveiller tous les sens. 

Repères : Niagara

  • Distance : Si vous partez de la rivière Welland, la distance entre Niagara Falls et la zone centrale de Niagara-on-the-Lake est d’environ 30 km.
  • Accès : Niagara Falls est à environ 675 km de Montréal (925 km de Québec) en empruntant notamment les routes 401, 403 et 407, ainsi que le Queen Elizabeth Way. 

BON À SAVOIR

  • Des forfaits vous donnant accès à plusieurs des sites sous la responsabilité de Parcs Niagara (ex. : observation de derrière les chutes, téléphérique, conservatoire de papillons) sont offerts au rabais. Au moment d’écrire ces lignes, ces pages sur le site web français n’avaient pas été mises à jour, si bien qu’il fallait passer par le site anglais pour acheter ces forfaits en ligne.
  • L’accès au Jardin botanique régional, situé en périphérie de Niagara Falls, est gratuit.
  • Si vous êtes plus du genre sportif, vous pouvez parcourir cette distance à vélo sur le sentier récréatif pavé de la rivière Niagara.

TOURS ET DÉTOURS

  • Pour un petit moment de détente bien mérité après les bruits assourdissants de Clifton Hill, faites un arrêt aux jardins historiques Oakes Garden Theater au bout de la rue, juste avant la promenade. L’accès est gratuit.
Le Oakes Garden Theater, une petite oasis de paix après les bruits assourdissants de Clifton Hill.
Photo courtoisie, Niagara Parks
Le Oakes Garden Theater, une petite oasis de paix après les bruits assourdissants de Clifton Hill.
  • Osez dépasser les chutes à proprement parler, car plusieurs attraits se trouvent un peu plus au sud, dont les îles Dufferin, le Oak Hall et le Floral Showhouse. Pour les familles, Marineland demeure un site populaire.
  • La promenade du Niagara s’étend en direction sud jusqu’à Fort Érié pour une distance supplémentaire d’une trentaine de kilomètres.