/news/politics
Navigation

Le Parti vert du Canada dévoile son plan financier

Annamie Paul
Capture d'écran, Youtube Parti Vert

Coup d'oeil sur cet article

À deux jours de la fin de la campagne électorale, le Parti vert du Canada a publié son plan financier où des investissements importants sont prévus dans les soins de longue durée et dans l’éducation alors que certaines propositions n’ont pas pu être chiffrées. 

• À lire aussi: [SONDAGE] Guide de l'électeur: conservateurs et libéraux presque ex aequo

• À lire aussi: Contamination des eaux à Kanesatake: le Parti vert réclame une intervention immédiate

• À lire aussi: Élection fédérale et climat: aucun parti politique n’est à la hauteur

«Étant donné qu’il s’agit d’une élection surprise, le directeur parlementaire du budget (DPB) n’a chiffré que certaines des politiques de la plateforme de 2021 du Parti vert du Canada (PVC)», a ainsi précisé le parti par courriel.

La plupart des principales propositions des verts ont toutefois été évaluées, la majorité de ces investissements concernant les secteurs de la santé et de l’éducation, sans compter l’environnement.

Le parti d’Annamie Paul s’appuie notamment sur de nouveaux revenus de près de 546 millions $ pour l’année 2021-2022 en éliminant les déductions de ressources et des incitations fiscales à l’investissement pour le secteur pétrolier et gazier.

Du côté du financement, les verts proposent de verser près de 250 millions $ pour une première année de mandat dans l’augmentation des dépenses publiques dédiées à l’éducation et à l’accueil de la petite enfance. Un investissement de 66 millions $ sur cinq ans sera aussi proposé pour garantir la gratuité scolaire postsecondaire et l’annulation de la dette étudiante fédérale.

La réforme des soins de longue durée prend également une grande place dans les dépenses du parti, avec 13,7 millions $ par année qui sont prévus sur cinq ans. Les verts comptent par ailleurs commencer à financer dès l’année 2022-2023 un régime d’assurance-médicaments, dont le montant augmentera progressivement sur les prochaines années pour atteindre un total de 38,5 millions $.

Autre mesure phare du Parti vert, plus de 1,27 milliard $ sera réservé jusqu’en 2025-2026 pour la construction de logements abordables.

«Le [Parti vert du Canada] s’engagera également à réduire le déficit nominal à moins de 30 milliards $ d’ici 2025-26 (ou 1 % du PIB) si l’économie suit une trajectoire de croissance continue telle que présentée par les prévisions de base du DPB», a précisé le parti.

«Le PVC demandera une évaluation annuelle par le DPB de ses engagements à respecter la règle et l’objectif budgétaire. Cette évaluation sera mise à la disposition de l’ensemble de la population canadienne et présentée au Parlement», a-t-il été ajouté dans le plan financier.

Un tiers de la valeur des nouvelles mesures sera par ailleurs consacré à la création d’un fonds d’urgence «pour gérer le risque et tenir compte de l’incertitude».

À voir aussi...

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.