/news/elections
Navigation

Plusieurs ténors libéraux réélus, des luttes serrées ailleurs au pays

Fedbudget  20210419
Photo La Presse canadienne Chrystia Freeland.

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs ténors libéraux à qui les sondages prédisaient une lutte serrée ont été facilement réélus, alors que d’autres batailles se sont étirées jusqu’à tard en soirée lundi. 

• À lire aussi: Vaincu en Beauce, Maxime Bernier parle de la naissance d’un nouveau mouvement 

Des ministres libéraux comme Lawrence MacAulay, aux Anciens combattants, et Dominic Leblanc, des Affaires intergouvernementales, ont été déclarés vainqueurs tôt en soirée lundi. 

  • Écoutez l'analyse de Philippe-Vincent Foisy et d'Antoine Robitaille avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Le ministre de la Sécurité publique, Bill Blair, et la vice-première ministre et ministre des Finances, Chrystia Freeland, ont aussi aisément remporté leur siège. 

Idem pour la «ministre des Vaccins» de Justin Trudeau, Anita Anand, qui a conservé la circonscription d’Oakville, en Ontario, où les derniers sondages avant l’élection prédisaient une lutte serrée entre libéraux et conservateurs.

Luttes serrées

Certains de leurs collègues luttaient toujours pour la victoire à 0 h 30, notamment la ministre du Développement économique rural, Maryam Monsef, qui était deuxième dans Peterborough—Kawartha. 

Ailleurs au pays, la lutte pour la succession de l’ex-ministre libérale devenue députée indépendante Jody Wilson-Raybould n’était toujours pas réglée dans Vancouver Granville, en Colombie-Britannique, et elle faisait encore l’objet d’une chaude lutte entre les libéraux et les néo-démocrates. 

Aussi, à Fredericton, la transfuge Jenica Atwin, qui a quitté les verts pour les libéraux, était toujours au coude à coude avec la conservatrice Andrea Johnson. 

L’ex-chef conservateur élu 

Par ailleurs, Andrew Scheer a facilement été réélu, alors qu’il se présentait à titre de simple député, deux ans après avoir démissionné de son poste de chef du Parti conservateur. 

Il a ainsi conservé la circonscription de Regina—Qu'Appelle, en Saskatchewan, qu’il détenait depuis 2004. 

Andrew Scheer a été le chef de l’opposition officielle de 2017 à 2019. Il avait démissionné peu de temps après la défaite électorale de 2019, mais avait assuré l’intérim jusqu’à l’élection de son successeur, Erin O'Toole. 

À VOIR AUSSI