/lifestyle/techno
Navigation

Commencez vos achats de Noël dès maintenant

Commencez vos achats de Noël dès maintenant
Puce Intel

Coup d'oeil sur cet article

En butinant des Reels sur Instagram, une courte vidéo m’a bien fait rire, mais est très révélatrice de ce qui nous attend. C’est celle d’un jeune qui déballe, pour son anniversaire, sa toute nouvelle console de jeu PS5. Mais, surprise, c’est plutôt deux consoles qu’il a devant lui, une PS3 et une PS2 collées ensemble par du gros ruban. 

Depuis des mois, les pénuries de puces pour les consoles, les voitures, les ordinateurs et tutti quanti mettent à mal les chaînes d’approvisionnement. Des pénuries qui ne disparaîtront pas avec la magie de Noël. Au contraire, le temps de fêtes et autres Vendredi fou et Cyberlundi ne feront qu’exacerber les problèmes.

À cause de la pandémie, les chaînes d’approvisionnement mondiales sont sous tension. La vague annuelle d’achats des fêtes de fin d’année promet de mettre à rude épreuve toute la logistique de production et d’expédition, les usines et les routes maritimes. Cela ne fera qu’aggraver les retards d’expédition, les ruptures de stock et l’inflation.

Effet domino 

Quand la planète a été mise sur pause début 2020, la demande s’est effondrée en Occident, mais les populations et les entreprises moins riches en Asie, qui n’ont pu profiter des aides comme notre Prestation canadienne d’urgence (PCU) n’ont pu relancer leurs opérations à leur pleine capacité.

De plus, chaque pépin logistique ou sanitaire crée une série de crises secondaires non négligeables. Par exemple, le porte-conteneurs qui a bloqué, fin mars, tout le trafic maritime dans le canal de Suez, ou encore l’éclosion de COVID-19 qui a forcé la fermeture du quatrième port à conteneurs du monde et celle – partielle – du troisième.

Photo prise par la Station spatiale internationale du porte-conteneurs Ever Given échoué en travers du canal de Suez
NASA
Photo prise par la Station spatiale internationale du porte-conteneurs Ever Given échoué en travers du canal de Suez

Incapables d’accoster à cause des ports saturés, jusqu’à 46 porte-conteneurs ont été immobilisés au large de la Californie.

Ajoutez à cela la pénurie de conducteurs de camion qui sévit depuis plusieurs années partout au monde et la forte demande du commerce en ligne et vous avez la recette parfaite des ruptures de stock.

«Pourquoi alors ne pas offrir des vêtements à Noël?» Vêtements qui, en effet, ne comportent aucune composante technologique. Et bien sachez que les grandes fabriques de tissus que sont le Vietnam, l’Indonésie, le Cambodge et la Thaïlande ont partiellement été mises «KO» par le variant Delta de la COVID-19 et contraintes à fermer ou à rester partiellement ouvertes en obligeant les travailleurs à séjourner et à dormir dans les usines.

Les achats locaux à la rescousse 

À cause du variant Delta, Adidas a perdu la majeure partie de sa production vietnamienne et la marque de jouets Hasbro a annoncé avoir augmenté ses prix pour compenser la hausse des coûts du transport maritime.

À l’inverse, les produits locaux, les chèques-cadeaux ou encore les vacances à l’étranger – si la situation pandémique ne s’aggrave pas – seront de belles alternatives.

Il reste moins de cent jours avant Noël, et avec ou sans puce, dressez vos listes d’achat de Noël et n’attendez pas pour les commander si vous voulez les recevoir à temps.

Commencez vos achats de Noël dès maintenant
wutzkoh - stock.adobe.com