/sports/hockey/canadien
Navigation

Zéro en deux

Le CH s’incline 4 à 3 contre les espoirs des Sénateurs

Coup d'oeil sur cet article

Il y avait plus d’expérience chez les Sénateurs, mais probablement plus de talent également. Pour une deuxième fois en autant de matchs, le Canadien a subi un revers de 4 à 3 contre les jeunes espoirs des Sénateurs au camp des recrues. 

• À lire aussi: Cody Goloubef sera au camp du Canadien

Joshua Roy a été l’auteur d’un des trois buts du Canadien en troisième période, lundi. Son entraîneur, Jean-François Houle, a complimenté son travail après le match.
Photo Martin Chevalier
Joshua Roy a été l’auteur d’un des trois buts du Canadien en troisième période, lundi. Son entraîneur, Jean-François Houle, a complimenté son travail après le match.

Le pointage final n’a rien de catastrophique. Mais après 40 minutes, on croyait qu’il y avait une seule équipe sur la patinoire. Les Sens menaient 4 à 0 après deux périodes et ils dominaient outrageusement leurs rivaux. 

Shane Pinto et Egor Sokolov faisaient pratiquement tout ce qu’ils voulaient sur la glace, à Brossard. 

« Ils ont de bons joueurs du côté des Sénateurs, ils ont exercé une bonne pression sur nos défenseurs, a noté Jean-François Houle. C’était à nous de mieux jouer. On a répondu, mais c’était trop tard. »

Un temps d’arrêt

Houle, le nouvel entraîneur en chef du Rocket de Laval, a trouvé une façon de piquer ses joueurs après deux périodes. Le CH a regagné son énergie dans le dernier tiers en marquant trois buts. C’était assez pour faire peur aux rivaux, mais pas assez pour en sortir avec une victoire. 

Malgré l’absence d’enjeu et qu’il s’agissait uniquement d’un match à un camp des recrues, Houle a pris un temps d’arrêt après le quatrième but des Sénateurs en deuxième période. Il a glissé quelques mots aux oreilles de ses joueurs et il a probablement poursuivi son discours dans le vestiaire durant l’intermission. 

« C’était une question de fierté, a dit Houle. On a montré du caractère en troisième période. Il faut jouer trois périodes de cette façon. »

Roy gagne des points

Rafaël Harvey-Pinard, Joshua Roy et Mika Cyr ont marqué les trois buts du CH en troisième période. 

Après un départ difficile, à l’image de l’équipe, Harvey-Pinard et Roy ont bien joué en compagnie de Jan Mysak. 

Houle a d’ailleurs offert une bonne note à Roy, un choix de 5e tour au repêchage de 2021. 

« Après deux matchs, je trouve que c’est un de nos joueurs avec le plus d’habiletés. Il a fait toute une passe en supériorité numérique à Harvey-Pinard. Il travaille aussi. Il a un bel avenir devant lui. »

« Vraiment, c’est agréable de jouer avec lui, a renchéri Harvey-Pinard. Joshua a une belle vision du jeu. Il a réussi une très belle passe sur mon but. J’avais juste à lancer. Il travaille fort, il mérite ce qu’il lui arrive. Quand tu arrives au camp, tu dois laisser une carte de visite. Tu ne peux pas juste être de passage. Il joue bien. »

Une image à changer

Roy a attaqué ce camp de la bonne façon. Au premier jour du camp des recrues, l’ailier du Phoenix de Sherbrooke avait dit qu’il avait comme mission de démontrer aux autres équipes de la LNH qu’il méritait d’entendre son nom plus rapidement qu’au cinquième tour au dernier repêchage. 

À sa sortie d’un deuxième match contre les espoirs des Sénateurs, l’ancien premier de classe du repêchage de la LHJMQ par les Sea Dogs de Saint-Jean en 2019 a offert une autre déclaration savoureuse. 

« Je travaille fort depuis le début de l’été, a-t-il précisé. Je mets les bouchés doubles en gymnase à l’entraînement. Je veux changer mon image. Il y a plusieurs personnes qui disent que je suis lâche. Je suis capable de travailler fort, je veux m’impliquer. »

« Je me concentre sur les détails, a-t-il poursuivi. Je dois bien jouer en territoire défensif, je dois terminer mes mises en échec. Je dois apporter ça à mon jeu si je veux monter à un niveau supérieur. » 

Sokolov, le meilleur 

Mattias Norlinder

Photo Martin Chevalier

Il y a de grandes attentes envers Norlinder. Le Suédois a connu un match à l’image du résultat final. À cinq contre cinq, il a passé beaucoup de temps dans son propre territoire. En fin de match, il a obtenu une passe sur un but de Mika Cyr après avoir brisé son bâton. Jean-François Houle l’a utilisé pour la majorité de la rencontre du côté droit, même s’il est gaucher. 

Egor Sokolov

Photo Didier Debusschere

Egor Sokolov est un marqueur. À sa dernière année avec les Eagles du Cap-Breton en 2019-2020, il avait inscrit 46 buts en seulement 52 matchs. C’était un sommet dans la LHJMQ. Mais on lui reprochait son manque de rapidité. À ce camp des recrues, l’ailier russe fait le bonheur des Sénateurs, qui l’ont repêché au deuxième tour (61e) lors du repêchage de 2020. Âgé de 21 ans, Sokolov était le meilleur joueur sur la glace à ce deuxième match contre les espoirs du CH. Il a marqué les deux premiers buts des siens en première période.  

Kaiden Guhle

Il n’y avait pas beaucoup d’éléments positifs à retenir de ce match pour les espoirs du Tricolore. Guhle, le choix de premier tour (16e au total) en 2020, n’a rien fait de renversant en compagnie de Gianni Fairbrother, mais il a montré son courage et sa détermination. Le défenseur de 6 pi 3 et 203 lb a bloqué un tir de Sokolov en début de rencontre. « Des fois, il cherchait à trop en faire, a dit Houle. Des fois, le jeu le plus simple est le meilleur jeu. » 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.