/entertainment/music
Navigation

«Un coup de foudre musical»

Isabelle Boulay lance une nouvelle chanson avec Clément Jacques

Isabelle Boulay Clément Jacques
Photos courtoisie Isabelle Boulay a eu un « coup de foudre musical » pour Clément Jacques (en mortaise) qu’elle a découvert par hasard en regardant La Voix.

Coup d'oeil sur cet article

Parce qu’elle adorait sa voix, Isabelle Boulay a demandé à Clément Jacques s’il voulait lui écrire une chanson. Un an plus tard, l’auteur-compositeur lui arrivait avec le duo Nulle part ailleurs. « C’est une chanson forte qui va rejoindre beaucoup de monde », dit la chanteuse à propos de l’extrait qui paraît mardi.

Isabelle Boulay était en train de cuisiner quand elle a entendu la performance de Clément Jacques durant l’émission La Voix, l’an dernier. Elle a arrêté ce qu’elle faisait pour aller voir l’écran. « J’aime vraiment les chanteurs folk et je voulais mettre un visage sur sa voix », dit-elle.

Quelques mois plus tard, pour l’émission Ça va bien aller, elle décidait d’inviter l’auteur-compositeur à chanter avec elle Je l’aime à mourir, de Francis Cabrel. Le duo a tellement bien fonctionné qu’Isabelle a demandé à Clément s’il pouvait lui écrire une chanson.

En juin dernier, les deux chanteurs se retrouvaient ainsi en studio pour enregistrer Nulle part ailleurs. « Ça s’est fait vraiment simplement, dit Isabelle. Ça me rappelait les années où les chansons s’écrivaient de façon conviviale et simple. »

L’interprète ne tarit pas d’éloges envers son jeune collègue. « C’est quelqu’un de très talentueux. Il est hors norme, dit-elle. Dans les auteurs-compositeurs folk-country, pour moi, il fait partie des meilleurs au Québec. »

Elle décrit cette rencontre artistique comme rien de moins qu’un « coup de foudre musical ». « C’est comme une étoile qui est arrivée comme ça. C’est comme un cadeau du ciel pour moi. »

Orchestre et Olympia

Isabelle Boulay travaille présentement sur un album best-of qu’elle aimerait lancer cet hiver. Et Nulle part ailleurs pourrait bien s’y retrouver. « Pour moi, dans mon parcours, elle fait déjà partie des chansons importantes, même si elle n’est pas encore allée vers le public. »

Mis à part ce projet d’album, Isabelle remontera sur scène le 16 octobre, en France, pour présenter le spectacle Piaf symphonique, en compagnie de l’orchestre philharmonique de l’Opéra de Nice. Il s’agira de son premier concert complet depuis le début de la pandémie. « C’est périlleux, admet-elle. Mais le répertoire de Piaf, je l’ai adoré. Sa voix, ça m’a toujours aidée à vivre. »

Après avoir été reporté plusieurs fois en raison de la pandémie, c’est le 6 juillet 2022 qu’Isabelle Boulay devrait retourner à l’Olympia de Paris. Elle y fêtera ses 50 ans cette journée-là. « L’Olympia est une salle mythique où je vais souvent me mesurer à moi-même, dit-elle. Ça se gagne à chaque fois. Je ne tiens pas ça pour acquis. »