/entertainment/movies
Navigation

«Lorsque le cœur dérange» de Philippe Cormier dans la course aux Oniros Awards

«Lorsque le cœur dérange» de Philippe Cormier dans la course aux Oniros Awards
Courtoisie Alexya Crôteau-Grégoire

Coup d'oeil sur cet article

«Lorsque le cœur dérange», premier long métrage du Québécois Philippe Cormier, vient de se mériter une place en quart de finale des Oniros Awards de New York. 

Nommé dans les catégories du meilleur film et du meilleur scénario des Oniros Awards, prix qui récompensent des longs et courts métrages indépendants américains ou étrangers, «Lorsque le cœur dérange» a été réalisé avec un budget de 150 000 $ de manière indépendante, sans soutien des institutions.

«Avec la pandémie, comme une distribution en salle n’avait pas été possible, je me suis dit que j’allais essayer de faire mon entrée avec ce film au travers des festivals», a confié Philippe Cormier à l’Agence QMI.

«Lorsque le cœur dérange» de Philippe Cormier dans la course aux Oniros Awards
Courtoisie Alexya Crôteau-Grégoire

«Lorsque le cœur dérange» met en vedette Emmanuel Auger, Karl Farah et Roxane St-Gelais, entre autres. Le film, tourné en 2020 pendant la pandémie de COVID-19, avait lancé le Festival Émergence, à Montréal, en avril dernier.

Le long métrage suit une trentenaire atteinte de psychose après avoir été victime d’une tentative de meurtre. «La maladie mentale est un sujet qui m’intéresse énormément. Si j’avais pu faire autre chose que du cinéma, j’aurais probablement été psychiatre», a laissé savoir le cinéaste.

Le jeune réalisateur de 21 ans, qui vient de terminer le tournage du «Purgatoire des intimes» avec Normand D’Amour dans le rôle principal, mais aussi Sonia Vachon, Anne Casabonne ainsi que Lysandre Nadeau, est en pourparlers «avec des salles de cinémas indépendantes, des chaînes et je négocie aussi avec une plate-forme numérique» afin de présenter «Lorsque le cœur dérange» aux cinéphiles.