/news/elections
Navigation

«On a envie de dire tout ça pour ça», lance Blanchet

Coup d'oeil sur cet article

Le chef du Bloc québécois est revenu sur l’intérêt de ces élections anticipées, lundi soir, après que les premiers résultats ont permis de confirmer qu’un nouveau gouvernement libéral a été réélu.

• À lire aussi: Fédérales 2021: de retour à la case départ

• À lire aussi: Le Canada est aussi divisé qu’avant

«Il y a quelques semaines, un gouvernement minoritaire ambitieux malgré la pandémie a appelé une élection générale. Et presque au terme de cette soirée on est toujours en pandémie avec le même gouvernement minoritaire. On a envie de dire: tout ça pour ça», a déclaré Yves-François Blanchet devant quelques militants réunis à Montréal.

«Nous avons encore [...] le devoir de faire plus, le devoir de faire mieux», a-t-il insisté, précisant qu’il allait prochainement contacter les chefs des autres partis afin d’avoir une discussion pour «que le Parlement fonctionne».

M. Blanchet a d’ailleurs été réélu dans la circonscription de Beloeil-Chambly où il siégeait depuis la dernière élection fédérale de 2019.

Il détenait une bonne avance sur ses opposants avec plus de la moitié des voix (53,3 %) vers 1 h, loin devant la candidate libérale Marie-Chantal Hamel, à près de 23 % des votes.

Yves-François Blanchet occupe le siège de cette circonscription depuis le dernier scrutin fédéral, où il avait déjà remporté avec une majorité des voix (73,6 %) en 2019.

Plusieurs autres candidats bloquistes ont d’ailleurs déjà été confirmés au Québec, dont le doyen de la Chambre des communes, Louis Plamondon, dans la circonscription de Bécancour-Nicolet-Saurel.

  • Écoutez le résumé de la soirée électorale de Philippe-Vincent Foisy et Maude Boutet sur QUB radio:

À voir aussi