/misc
Navigation

Un démocrate comme gouverneur du Texas?

Beto O’Rourke
Photo d'archives, AFP Beto O’Rourke

Coup d'oeil sur cet article

Depuis au moins deux cycles électoraux aux États-Unis, des observateurs, dont je suis, soulignent l’importance des changements démographiques au Texas.

Le Lone Star State est maintenant peuplé d’un nombre considérable de représentants des minorités qui, majoritairement, appuient les candidatures démocrates. Pour la première fois, lors de l’élection 2020, des analystes supputaient sérieusement sur les chances d’un candidat démocrate de s’imposer à la présidence.

S’il est encore prudent d’attendre avant d’envisager une domination démocrate pour cet État qui appuie les républicains sans interruption depuis 1980, on peut envisager des percées démocrates ponctuelles, essentiellement dans des circonscriptions urbaines.

Les démocrates du Texas commencent donc à voir la lumière au bout du tunnel et ils ne se contentent pas d’envisager des gains pour les représentants ou les sénateurs qu’on enverra à Washington: ils comptent ébranler la majorité républicaine au sein des institutions locales et envisagent même de renverser le gouverneur Greg Abbott en 2022.

Le New York Times, le site Axios et le quotidien The Hill ont tous suggéré le même candidat pour affronter le gouverneur sortant : Beto O’Rourke. Vous vous souvenez peut-être que ce dernier n’a pas connu beaucoup de succès lors de sa participation aux primaires démocrates visant à choisir le candidat démocrate pour la présidentielle, mais il ne faudrait pas oublier qu’il a chauffé Ted Cruz en 2018 et qu’il avait préalablement obtenu trois mandats comme représentant.

Non seulement on évoque de plus en plus souvent le nom de Beto O’Rourke, mais celui-ci semble intéressé par ce défi de taille. Si la candidature de cet entrepreneur n’est pas sans intérêt, je ne peux m’empêcher de me remémorer à quel point sa performance lors des primaires 2020 avait été décevante.

Si j’ai des réserves personnelles sur son potentiel, ses partisans croient qu’ils disposent des outils nécessaires. Alors que j’ai en tête son échec en 2020, eux se souviennent de l’engouement suscité par sa performance en 2018. De plus, malgré sa défaite, il a su amasser un trésor de guerre de plus de 80 millions de dollars. Si l’argent est le nerf de la guerre, sa capacité à solliciter les généreux donateurs lui confère un avantage.

Beto O’Rourke gouverneur du Texas? Ne pariez pas un petit pactole sur cette possibilité, mais le scénario n’est peut-être pas aussi farfelu qu’on aurait pu le croire avant la pandémie. Plus de 50% des Texans sont insatisfaits de Greg Abbott et un sondage indique qu'O’Rourke n’accuserait que cinq points de retard.

Le gouverneur Abbott pourrait bien être son pire ennemi en 2022. Non seulement sa gestion de la pandémie a-t-elle déçu, mais plusieurs électeurs ne lui pardonnent toujours pas l’effondrement du réseau d’électricité qui a laissé plusieurs Texans dans le noir.

Que ce soit en 2022 ou en 2024, il faudra donc avoir l'œil sur la situation politique au Texas. Les choses y évoluent rapidement et les châteaux forts républicains y sont moins nombreux. Je termine sur une note anecdotique en rappelant qu’en plus de Beto O’Rourke, les sondeurs s’intéressent à une autre candidature qui défraie la chronique, celle de l’acteur Matthew McConaughey. Le bellâtre oscarisé s’imposerait par neuf points devant Greg Abbott. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.