/sports/others
Navigation

Charles Hamelin se dissocie du personnage d’Antoine

Le producteur de la télésérie Virage dit comprendre la sortie du patineur de vitesse

SPO-PATINAGE-VITESSE
Photo Agence QMI, Joël Lemay Charles Hamelin en action à l’aréna Maurice-Richard lors des Championnats des 4 Continents 2020 .

Coup d'oeil sur cet article

Dans une publication sur ses médias sociaux, mercredi après-midi, le patineur de vitesse courte piste Charles Hamelin met en garde les gens qui pourraient tracer un parallèle entre lui et son ancienne conjointe Marianne St-Gelais et les personnages d’Antoine et de Frédérique dans la télésérie Virage, diffusée sur les ondes de Noovo.

« Petite mise en garde sur la nouvelle télésérie Virage, écrit Hamelin. D’abord, de savoir qu’il y a du patinage de vitesse dans nos écrans, j’adore. Par contre, Antoine n’est pas moi, c’est un personnage inventé. »

Hamelin enchaîne en reprenant les propos du producteur Louis Morissette publiés dans les pages du Journal de Montréal la semaine dernière.

« Le personnage de Frédérique n’est pas Marianne et vice-versa, et son nouvel ex Antoine n’est pas Charles Hamelin. »

Parce qu’il se prépare en prévision de la première Coupe du monde de la saison qui aura lieu à compter du 21 octobre à Beijing et qu’il veut éviter toute distraction, le champion du monde en titre sur 1500 m ne souhaitait pas accorder d’entrevue. Sa garde rapprochée mentionne que Charles ne regarde pas la télésérie, mais que la première émission diffusée le 15 septembre a suscité des questions dans son entourage et il souhaitait y répondre.

De son côté, le producteur Louis Morissette dit comprendre la démarche du patineur de vitesse, mais tient à rassurer tout le monde sur le scénario.

« Je comprends que Charles dissocie sa personne du personnage, mais il s’agit d’une fiction. C’est pour cette raison que nous n’avons pas rencontré Charles, parce qu’on ne voulait pas être contaminés par son histoire personnelle dans la rédaction du scénario. On a fait un amalgame des 10 athlètes que nous avons rencontrés, et le scénario est plus près de l’histoire d’autres athlètes que celle de Charles et Marianne. »

Ex-conjoint à l’écart

Morissette prévient que la télésérie prendra une tout autre tournure à compter du troisième épisode.

« Dans les deux premiers épisodes, le volet sportif est plus présent, et on s’est inspiré du parcours de Marianne, mais la relation de couple n’est pas au cœur de la série, a-t-il indiqué. Je ne veux pas brûler les punchs, mais le personnage d’Antoine se retrouvera en périphérie à compter du troisième épisode. Pour cette raison, j’avais dit à son entourage d’attendre un peu, mais l’émotion l’a emporté. Ce fut leur choix de souffler sur la braise. »

« Marianne a été la porte d’entrée de la série, mais on s’en va ailleurs par la suite, de poursuivre Morissette. C’est l’histoire d’une femme qui se cherche après avoir quitté le tourbillon de sa vie sportive, une femme perdue parce qu’elle ne s’est jamais occupée d’elle et non en raison d’une rupture amoureuse. »

Morissette avait préparé la table auprès de Sylvain Simard quelques mois avant la diffusion du premier épisode.

« Sylvain, qui est son agent, est un ami et je l’avais assuré que je ne ferais pas le con et que je ne jouerais pas avec sa vie et sa réputation, a-t-il raconté. Charles est un gars que je respecte énormément avec un parcours impressionnant. J’ai toujours suivi sa carrière. Sans être des intimes, on s’est rencontrés à quelques reprises à l’occasion d’activités organisées par Radio-Canada où artistes et athlètes se côtoyaient. »