/sports/hockey/canadien
Navigation

Jesse Ylönen change d'idée et se fera vacciner

Jesse Ylönen change d'idée et se fera vacciner
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Jesse Ylönen a changé d'idée. Il a finalement accepté de se faire vacciner contre la COVID-19.

C'est ce qu'a confirmé le Canadien de Montréal à TVA Sports mercredi.

Cette décision survient au lendemain de sa première présence sur la patinoire depuis son arrivée au Canada. Le Finlandais de 21 ans avait préalablement dû respecter une quarantaine de 14 jours.

Seul joueur possédant une expérience de la Ligue nationale de hockey (LNH) présent au camp des recrues (un match), le choix de deuxième tour du Canadien en 2018 a manqué un peu de finition autour du filet (un de ses tirs a touché le poteau), mais il semblait toujours avoir un pas d’avance sur ses adversaires. D'ailleurs, Ylönen fait partie des 16 recrues qui ont reçu une invitation pour le camp principal.

Logiquement, Ylönen sera un rouage important du Rocket de Laval.

Son refus de recevoir le vaccin contre la COVID-19 aurait pu contrecarrer les plans de l’organisation. Le jeune attaquant aurait pu pratiquement rater un match sur trois, soit 22 des 72 rencontres que le Rocket disputera en sol américain.

Si les dirigeants de la Ligue américaine n’ont pas encore complètement fignolé leur protocole pour la COVID-19, ceux de la LNH ont déjà instauré des règles sévères contre les joueurs non vaccinés.

La LNH permettra à ses joueurs non vaccinés de jouer, mais il y aura plusieurs barrières sur leur chemin. Si les restrictions aux frontières les empêchent de voyager ou s’ils contractent la COVID-19 en raison d’un non-respect des protocoles, ils seront suspendus sans salaire.