/news/green
Navigation

Québec protégera 40 nouvelles espèces animales

Mathieu Dupuis
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement du Québec protégera 40 nouvelles espèces animales, a confirmé le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, André Lamontagne, mercredi soir lors de la séance du Conseil des ministres. 

Plusieurs espèces de mammifères, de poissons et d'oiseaux seront désormais sous la protection de la Loi sur le bien-être et la sécurité de l'animal (LBSA). De plus, les abeilles à miel gardées à des fins d'élevage seront aussi incluses dans la liste du Règlement sur la désignation des autres animaux visés par la Loi.

La désignation des animaux dans le Règlement les assujettit aux exigences de la LBSA, comme les obligations de soins, notamment que l'animal soit gardé dans un lieu salubre, propre, convenable, suffisamment espacé et éclairé, qu'il soit gardé dans un lieu dont l'aménagement ou l'utilisation des installations n'est pas susceptible d'affecter son bien-être ou sa sécurité et qu'il reçoive les soins nécessaires lorsqu'il est blessé, malade ou souffrant.

« Le gouvernement élargit la portée de la Loi à l'ensemble des animaux d'élevage. Nous reconnaissons que les animaux sont des êtres doués de sensibilité ayant des impératifs biologiques et qu'il est primordial d'assurer collectivement leur sécurité et leur bien-être tout au long de leur vie», a souligné André Lamontagn.

Actuellement, la Loi sur le bien-être et la sécurité de l'animal vise tous les animaux domestiques ainsi que les renards roux et les visons d'Amérique élevés pour le commerce de la fourrure.

Tandis que le bien-être et la sécurité des poissons et des abeilles à miel n’étaient encadrés par aucune loi.

Le projet de règlement, contenant des normes spécifiques à la garde des chats, des chiens, de certains petits animaux de compagnie et des équidés est en cours d'élaboration et sera déposé à la Gazette officielle du Québec pour commentaires.

Le bison d'Amérique, le cerf rouge et de Virginie, le renard arctique, la perdrix, la truite arc-en-ciel et le saumon de l'Atlantique notamment, seront ainsi ajoutés à la liste des animaux protégés par la Loi sur le bien-être et la sécurité de l'animal.