/sports/hockey
Navigation

Un espoir montréalais des Islanders crie à l’injustice

Un espoir montréalais des Islanders crie à l’injustice
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le défenseur Bode Wilde est le joueur non vacciné n'ayant pas été invité au camp d’entraînement des Islanders de New York. 

• À lire aussi: Un absent de taille chez les Capitals?

• À lire aussi: La saga Evander Kane: loin d’être terminée

Le natif de Montréal l’a indiqué en effectuant un commentaire sur Twitter, jeudi.  

«J’espérais que mes droits civiques étaient suffisants pour me permettre de jouer... dans quel monde vivons-nous?», a écrit Wilde.

Un peu plus tôt cette semaine, le directeur général des Islanders, Lou Lamoriello, a déclaré qu’un joueur non vacciné ne participerait pas aux activités de son club et qu’il trouverait un autre endroit pour que ce patineur puisse jouer.

Ayant d'abord évolué au hockey mineur dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce avant de s'exiler aux États-Unis, Wilde a été sélectionné lors de la deuxième ronde (41e au total) du repêchage de la LNH, en 2018. Il a par ailleurs joué son hockey junior en Ontario, avec le Spirit de Saginaw.

Lors des deux dernières saisons, Wilde a évolué pour le club-école des «Insulaires» dans la Ligue américaine de hockey, les Sound Tigers de Bridgeport. L’arrière de 21 ans a amassé trois buts et autant de mentions d’aide pour six points en 22 parties l’an dernier.