/sports/hockey/canadien
Navigation

Contrats avec le CH: Suzuki et Chiarot parmi les dossiers à surveiller

Contrats avec le CH: Suzuki et Chiarot parmi les dossiers à surveiller
Martin Chevalier / JdeM

Coup d'oeil sur cet article

Le cas de Phillip Danault est celui qui a fait le plus jaser lors de la saison 2020-2021 chez le Canadien de Montréal. Incapable de s’entendre avec le club, l’attaquant québécois s’est finalement retrouvé chez les Kings de Los Angeles après avoir testé sa valeur sur le marché des joueurs autonomes. Lui-même à sa dernière année de contrat, le directeur général du CH, Marc Bergevin, devra aussi garder à l’oeil le dossier de certains joueurs d’ici la prochaine saison morte.  

• À lire aussi: Rôle accru pour Nick Suzuki

• À lire aussi: Guhle «va être là pour les 15 prochaines années» - Philippe Boucher

Nick Suzuki

Âgé de seulement 22 ans, le joueur de centre Nick Suzuki est très important pour l’avenir du Tricolore. Il pourrait devenir joueur autonome avec compensation au terme de la prochaine campagne. Généralement, ce statut n’a pas de quoi inquiéter, mais le Canadien s’est fait jouer un vilain tour par les Hurricanes de la Caroline et leur offre hostile déposée pour mettre la main sur Jesperi Kotkaniemi. Pour écarter les doutes, un contrat à long terme octroyé à Suzuki serait bienvenu.

Ben Chiarot

Le Canadien aura-t-il la marge de manoeuvre nécessaire au niveau du plafond salarial pour conserver les services du vétéran défenseur Ben Chiarot? Pas à n’importe quel prix... Gagnant présentement un salaire annuel de 3,5 millions $, Chiarot risque fort de devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet 2022. À moins que Bergevin réussisse à le convaincre d’accepter une prolongation de contrat à rabais. Le CH a de la relève à la ligne bleue, ce qui laisse croire que Chiarot en est probablement à sa dernière saison à Montréal. Brett Kulak se retrouve d’ailleurs dans une situation semblable.

Alexander Romanov

Le Russe Alexander Romanov fait aussi partie du futur du Canadien. Évoluant comme défenseur, Romanov tombe déjà joueur autonome avec compensation, même s’il n’a disputé que 54 rencontres dans la Ligue nationale de hockey. Logiquement, Romanov ne sera pas trop gourmand à 21 ans. On devine son désir d’évoluer en Amérique du Nord pour encore de nombreuses saisons.

Cédric Paquette et Mathieu Perreault

Les attaquants québécois Cédric Paquette et Mathieu Perreault ont chacun conclu un contrat d’un an pour 950 000$ avant le début de la présente saison. Si l’un des deux fait des flammèches, une simple prolongation de contrat d’un an supplémentaire pourrait être intéressante.

Jake Evans

Le dossier de Jake Evans est intéressant. À 25 ans, l’attaquant a atteint la Ligue nationale de hockey un peu tardivement. Mérite-t-il un salaire supérieur à celui qu’il gagne présentement (750 000$)? Sans doute. Par contre, il ne touchera pas non plus le gros lot. À défaut d’une entente avec le Canadien, Evans risque de se retrouver devant un arbitre. Artturi Lehkonen en est un autre qui est susceptible de faire appel à l’arbitrage salarial.

À VOIR AUSSI...