/sports/fighting
Navigation

Jon Jones refait des siennes

Jon Jones refait des siennes
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le combattant d’arts martiaux mixtes Jon Jones a été arrêté vendredi par la police de Las Vegas, quelques heures après que l’un de ses combats eut été intronisé au Temple de la renommée de l’UFC. 

• À lire aussi: Un tonnerre d’applaudissements pour GSP

• À lire aussi: «GSP» parmi les immortels de l’UFC

Celui qui est surnommé «Bones» a été appréhendé vers 9 h pour violence domestique et pour avoir causé des blessures avec un véhicule dont les papiers auraient été falsifiés.

Selon le site MMA Fighting.com, Jones serait toujours détenu et sa caution totale serait de 8000 $. L’homme de 34 ans comparaitra au tribunal de Las Vegas samedi.

La veille, l’ancien champion des mi-lourds de l’UFC participait à une cérémonie organisée pour l’entrée au panthéon de son mythique combat de 2013 face à Alexander Gustafsson. Également honoré, le Québécois Georges St-Pierre était sur place et a échangé quelques mots avec Jones au cours de la soirée.

En 2015, Jones a plaidé coupable à des accusations de délit de fuite après un accident de la route. Il a également été arrêté à plusieurs reprises pour d’autres offenses comme conduite en état d’ivresse, excès de vitesse et conduite sans permis, sans assurance et sans immatriculation.

L’UFC l’a également suspendu à deux reprises pour dopage.