/entertainment/comedy
Navigation

Juste pour rire s’en va au Texas

L’organisation présentera le Moontower Just For Laughs Austin en avril 2022

Juste pour rire s’en va au Texas
PHOTO D'ARCHIVES, AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Neuf ans après l’aventure avortée de Chicago, Juste pour rire retourne aux États-Unis. Cette fois-ci, l’entreprise met le cap sur Austin, au Texas, pour s’associer à un événement déjà bien implanté, le Moontower Comedy Festival.  

Cela faisait six mois que le Groupe Juste pour rire était en discussion avec l’équipe de Moontower. Aujourd’hui, l’entreprise a enfin pu annoncer officiellement le partenariat. En avril 2022 se tiendra ainsi le Moontower Just For Laughs Austin. 

« La pandémie nous a ralenti énormément dans les derniers 18 mois, mais on a toujours voulu attaquer le marché américain en premier », mentionne le président-directeur général du Groupe Juste pour rire, Charles Décarie. 

L’organisation a ciblé Austin, car elle est une ville « habituée aux grands événements », fait remarquer M. Décarie. La ville texane est notamment reconnue pour accueillir chaque mois de mars le populaire festival South By Southwest. Elle présente aussi l’une des étapes du circuit de Formule 1. 

« C’est une ville qui est une destination événementielle et artistique en émergence. Elle est très active à l’heure actuelle et ça nous semblait naturel [comme association]. » 

Marché hispanique

S’installer au Texas permettra aussi à JPR/JFL d’attaquer le marché latino-hispanique en humour. « Pour nous, ça faisait comme un combo, être aux États-Unis et en même temps rejoindre une population hispanique qui n’a pas encore beaucoup de leaders en humour, dit Charles Décarie. Ça va nous permettre d’y accéder. On est très fiers d’utiliser le savoir-faire québécois pour exporter notre produit à l’extérieur du pays. » 

Dans cette aventure, Just For Laughs s’associe à un nouveau partenaire, avec le Moontower Comedy Festival. L’événement dure habituellement quatre jours à Austin. Le nouveau festival « amplifié » durera désormais une dizaine de jours. 

« Les gens de Moontower ont été extrêmement impressionnés par la taille et l’envergure de notre festival à Montréal, dit Charles Décarie. C’est notre vitrine à Montréal qui les a décidés. Ils ont aussi vu le nombre de stars francophones et anglophones qu’on est capable d’attirer et la qualité de notre programmation. » 

Le potentiel d’Austin

La programmation de Moontower Just For Laughs Austin sera essentiellement américaine, selon le PDG. « Il y a beaucoup d’artistes qui vont à Nashville et Austin. Ils aiment cette ville-là et aiment y jouer. On va amplifier l’événement déjà existant et y introduire une composante latine. » 

La première édition du festival se déroulera uniquement dans des salles. « Il n’y aura pas de site extérieur pour commencer, dit Charles Décarie. On va apprendre à courir avant de voler. À la suite de l’expérience du mois d’avril [2022], on décidera avec notre partenaire ce qu’on fera avec l’événement. » 

En 2013, après seulement cinq ans, Just For Laughs tirait le rideau sur une expérience qu’elle avait tentée à Chicago. Selon Charles Décarie, l’aventure n’avait pas fonctionné car JFL n’avait pas le bon partenaire et ce marché était trop compétitif. 

« Austin est beaucoup plus intéressante comme plateforme événementielle pour un long festival de dix jours, dit-il. On préférait ça plutôt que d’aller dans des grands centres comme New York et Los Angeles qui sont extrêmement compétitifs. À Austin, on voit le potentiel de développement à l’heure actuelle avec cette ville. Ce n’est pas juste pour nous, c’est l’industrie au complet qui est en développement là-bas. » 

Les défis de la pandémie

Pour ce qui est de la pandémie, Charles Décarie reconnaît être préoccupé par la situation au Texas, qui est présentement le deuxième État américain le plus touché par la COVID. 

« Ça nous pose toujours des inquiétudes, reconnaît-il. Mais on a des protocoles extrêmement serrés sur nos plateaux, dans nos salles et nos théâtres. On a fait quelques captations télé à Los Angeles cet été et les protocoles étaient très serrés. C’est sûr que la pandémie fait rage, mais nos plateaux sont sécurisés. » 

L’annonce de Just For Laughs à Austin suit de quelques semaines celle qui soulignait un nouvel événement pour l’entreprise à Cancun, au Mexique, en novembre. « On va avoir un grand événement là-bas qui sera destiné essentiellement au marché américain, dit Charles Décarie. Ce sera un festival de destination. »