/lifestyle/psycho
Navigation

Les excuses: l'art de la sincérité

True friendship concept,Couples lover holding hands to encourage in times of disappointment or life problems together
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Pour certaines personnes, s’excuser est inconcevable, constitue un signe de faiblesse, ou représente un défi trop périlleux, alors que d’autres présentent des excuses pour un rien, à tout moment, ou s’excusent presque pour demander pardon ! Ce geste, fondamental dans nos relations, est bien moins simple qu’il n’y paraît. 

Nous avons sans doute tous reçu, un jour ou l’autre, des excuses plaquées ou superficielles et qui ratent la cible. Pourtant, de vraies excuses ne sont surtout pas une défense, ni encore une justification, mais plutôt une attention sincère et empreinte de bienveillance. 

Pourquoi s’excuser ? 

L’excuse perd tout son sens si elle vise uniquement à éviter des représailles, sans considération aucune envers autrui. Elle doit plutôt reposer sur la conviction soit d’avoir mal agi, d’avoir blessé l’autre, et peut découler de remords, ou encore de regrets. 

S’excuser permet ainsi de réparer de petites blessures pouvant survenir au sein de la relation, de la préserver, en plus de consolider le lien de confiance. 

Cette démarche est d’autant plus importante, car elle témoigne d’un engagement envers l’autre et peut ainsi annoncer un nouveau départ — et surtout pas une fin.

Quand présenter des excuses ?

Y a-t-il un moment approprié pour exprimer des regrets ? Plusieurs, mais surtout pas ceux où la tension est à son maximum. Vous avez commis un faux pas lors d’une réunion stressante, d’un échange tendu avec un proche, ou encore lors d’une conversation chargée émotivement ? Mieux vaut attendre que la poussière retombe, que la charge émotionnelle soit moins grande, et que les esprits se soient calmés. 

Il faut également privilégier un cadre et un contexte permettant d’avoir une conversation intime, en choisissant un endroit calme et à l’écart avant d’entreprendre une telle conversation. Tant la personne qui présente ses excuses que celle qui les reçoit doit également se trouver dans un état d’esprit qui saura favoriser cet échange. 

Comment s’excuser ?

Certaines personnes s’excusent sans cesse pour les mêmes choses... et recommencent à agir de la même façon une fois leurs excuses exprimées. Voilà qui risque plutôt de cultiver la méfiance et le doute ! 

Or, quelque chose de solennel apparaît dans le rituel de la véritable excuse : faire preuve d’humilité, d’authenticité, de vulnérabilité, choisir nos mots avec soin, être à l’écoute de l’autre... et le faire pour l’autre. 

Fruit d’une réelle introspection, d’une attention sincère et d’un désir de faire mieux tant pour autrui que pour la relation, l’excuse doit porter sur un comportement donné, sur une manière dont nous avons agi dans un contexte précis. Pas plus, pas moins, sans y introduire une foule d’autres éléments, et sans « Oui, mais... ». 

S’excuser, un signe de faiblesse ? Au contraire ! 

Admettre humblement ses erreurs, faire preuve d’autocritique, se montrer vulnérable et reconnaître l’importance que l’on accorde à l’autre... Témoignant d’une grande force et confiance en soi, savoir s’excuser permet non seulement de favoriser la qualité de la relation, mais bien souvent aussi, de l’enrichir encore davantage.