/news/currentevents
Navigation

Agressions armées: autre décès par balles dans le Grand Montréal

Agressions armées: autre décès par balles dans le Grand Montréal
Photo AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

Coup d'oeil sur cet article

Un homme dans la trentaine est devenu la plus récente victime de la vague de violence armée qui s’est poursuivie hier dans la région de Montréal.

La victime était déjà décédée lorsqu’elle a été découverte vers midi par la police qui s’était rendue dans un secteur industriel du quartier Rivière-des-Prairies pour un appel de vérifications sur un véhicule, selon les informations fournies par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Selon nos informations, la victime serait Yevgen Semenenko, 33 ans. Il serait connu des policiers pour ses liens avec le trafic de stupéfiants, relate Jean-Pierre Brabant, porte-parole au SPVM.

Le corps portait des marques d’impacts de projectiles d’armes à feu. Il s’agit du 23e homicide à survenir en 2021 sur le territoire du SPVM et du deuxième depuis samedi, jour où au moins trois événements de violence armée y étaient survenus.

Incident à Brossard

Hier après-midi, une opération policière a également eu lieu à Brossard pour une possible séquestration et agression armée, a indiqué la police de Longueuil. Ils ont pu localiser un homme qui avait contacté les autorités, car il se disait victime de ces actes.

Les personnes impliquées sont âgées de 25 à 30 ans et sembleraient se connaître alors que la victime a été transportée vers un centre hospitalier pour recevoir les soins nécessaires, mais elle serait hors de danger.

Altercation à Repentigny

Finalement, hier vers 17 h 15, un homme de 34 ans a été atteint par trois coups de feu à Repentigny, dans Lanaudière. L’altercation est survenue sur la rue de La Matapédia et serait liée à un triangle amoureux, a indiqué Bruno Marier, porte-parole du Service de police de Repentigny.

La victime a été transportée vers un centre hospitalier où l’on ne craignait pas pour sa vie en début de soirée. Connue des autorités, la victime collabore peu avec elles.

– Avec l’Agence QMI et TVA Nouvelles

À voir aussi