/finance/news
Navigation

La pénurie de main-d’œuvre force la fermeture d’une résidence pour aînés de Victoriaville

Coup d'oeil sur cet article

Pour la troisième fois en quelques jours, une autre résidence privée pour aînés, soit la Résidence Manoir Victoria de Victoriaville, est forcée de fermer ses portes, à cause du manque de personnel.

À Victoriaville, le compte à rebours est commencé. Dans cinq semaines : la résidence sera complètement fermée et, d’ici là, 47 résidents doivent être relocalisés. La nouvelle a eu l'effet d'une douche froide pour plusieurs.

La raison de la fermeture est la pénurie de travailleurs. Le propriétaire peine à trouver des employés qualifiés pour remplacer les départs à venir. Deux travailleurs non vaccinés devront quitter le 15 octobre avec l’imposition de la vaccination obligatoire et un autre prend sa retraite.

Pour éviter un bris de service, le Manoir Victoria cesse ses opérations.

«C'est du jamais vu. Ça fait 40 ans qu’on offre des services et nous ne sommes plus en mesure de les offrir. C’est crève-cœur. Je remercie la clientèle pour sa confiance. Tout le monde comprend et se mobilise pour trouver une autre résidence», confie le propriétaire, Charles Provencher.

Seulement 24 h après l'annonce de la fermeture, 75 % des résidents étaient en démarche pour se trouver un autre logement. Les premiers départs auront lieu ce vendredi.

Le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec donne un coup de main aux dirigeants pour trouver un nouveau toit aux résidents. On tente présentement de leur trouver une chambre dans d'autres résidences privées pour aînées de Victoriaville.

Pour sa part, Charles Provencher songe maintenant à mettre en vente la résidence, un bâtiment centenaire.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.