/news/politics
Navigation

Le coût d’accès à l’île Saint-Quentin de Trois-Rivières déchire les élus

Le coût d’accès à l’île Saint-Quentin de Trois-Rivières déchire les élus

Coup d'oeil sur cet article

Les élus de Trois-Rivières ont été appelés à se prononcer mardi après-midi sur la gratuité d’accès à l’île Saint-Quentin durant l’hiver. Si tout indique qu’il n’en coûtera rien pour y accéder, des frais de stationnement pourraient être imposés.

Le conseil municipal devra trancher sur la question mardi prochain lors de la dernière séance du conseil avant les élections. L’option la plus plausible présentée par la direction de la culture, des loisirs et de la vie communautaire est l’installation de lecteurs optiques pour les plaques d’immatriculation, en plus d’ajouter des horodateurs pour la gestion du stationnement. 

Un tarif de 2$ de l’heure ou de 10$ par jour a été proposé, mais ces chiffres pourraient changer. Cette option coûterait environ 80 000$ à la Ville, qui espère tirer des revenus de 50 000$ annuellement. En comparaison, il en coûte actuellement 5$ par adulte pour accéder à l’île, mais le stationnement est gratuit. 

De son côté, le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, penche pour la gratuité totale, comme c’était le cas durant l’hiver 2021. 

Tension entre les opposants à la mairie

La séance de mardi a donné lieu à un échange vif entre le maire sortant, Jean Lamarche, et la conseillère du district des Carrefours et candidate à la mairie, Valérie Renaud-Martin. 

Cette dernière a déploré le manque de communication et d’informations dans ce dossier, et le maire lui a répondu qu’ils auront bien le temps d’en débattre en temps et lieu. 

Valérie Renaud-Martin a rétorqué en demandant que «pour une fois», elle veut pouvoir «terminer une phrase avant de se faire couper». L’un des thèmes principaux de Renaud-Martin durant sa campagne est d’ailleurs le manque de communication de Jean Lamarche envers les élus.