/news/society
Navigation

Prévenir la violence conjugale sur TikTok

Coup d'oeil sur cet article

La violence conjugale demeure plus que jamais une triste réalité au Québec. Malheureusement, les proches des victimes ne les soutiennent pas toujours dans leurs démarches pour dénoncer et quitter le conjoint violent.

• À lire aussi: 15e féminicide: encore une femme assassinée au Québec

Certains tentent même de dissuader les victimes.

«Moi, j’ai vu ça dans ma pratique, une mère de famille devoir retourner chez elle, parce que son fils qui était avocat et sa fille qui était notaire lui mettaient une pression immense au niveau de leur réputation à eux», a expliqué à TVA Nouvelles Michèle Cody, intervenante externe pour la maison d’hébergement Le Havre des Femmes.

C’est pourquoi les intervenantes de la maison d’hébergement Le Havre des Femmes ont lancé mardi une campagne de sensibilisation sur le réseau TikTok, qui vise les proches des victimes. La première capsule a déjà rejoint plus de 47 000 internautes.

Ce média social, très populaire chez les jeunes, étaient selon eux une excellente porte d’entrée pour joindre les jeunes «On s’est dit: "mais pourquoi ne pas sensibiliser les jeunes, c’est eux autres qui s’en viennent derrière nous?"» a lancé Michèle Cody.

Selon l’intervenante, qui compte 28 années d’expériences dans le domaine, les proches émettent souvent des commentaires aux victimes sans penser aux conséquences.

«Souvent, c’est la raison pour laquelle on va retourner dans un milieu violent, parce qu’on ne veut pas faire honte à notre famille, on ne veut pas perdre nos enfants», a ajouté Mme Cody.

L’organisme tient des séances d’informations dans plusieurs municipalités de Chaudière-Appalaches et du Bas-Saint-Laurent, et l’objectif est d’emmener les femmes à se rassembler, à briser l’isolement, à comprendre pour mieux aider leurs proches et à s’impliquer dans une cause qui les touche.