/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

Un espoir prometteur rêve au CF Montréal

Impact de Montréal
Photo d’archives, Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

Sean Rea, meneur de jeu de 19 ans, vise des minutes avec le CF Montréal, dans la Major League Soccer, dès l’an prochain. 

• À lire aussi: Erreurs coûteuses

• À lire aussi: Petites frustrations pour Wilfried Nancy

«Chaque jour, je pense à ça, confie le produit de l’Académie du CF Montréal Sean Rea lors d’un entretien téléphonique. Quand la présaison va recommencer, je vais être là et je vais me battre pour un poste. C’est sûr à 100%.»

Prêté cette saison en Première ligue canadienne (CPL) au Valour FC de Winnipeg afin d’acquérir du temps de jeu et de l’expérience, le jeune milieu offensif ayant grandi à Montréal épate la galerie depuis son arrivée au Manitoba. Si bien que ses feintes et ses passes ahurissantes ont retenu l’attention de plusieurs observateurs.

L’analyste soccer de TVA Sports Vincent Destouches n’est pas resté insensible face à ses qualités.

«Il a vraiment le potentiel de faire des wow dans les travées du Stade Saputo, lance-t-il. C’est ce genre de joueur créatif, qui a vraiment une bonne technique, un bon toucher de balle, qui aime les jeux en déviation, qui tente des gestes techniques qui sont beaux et qui ravissent la foule.»

Futur prometteur

Ceux qui ont eu l’opportunité de côtoyer Sean Rea sur une base quotidienne avaient également mille et une choses à dire à son sujet.

«C’est un jeune qui a un avenir, affirme l’entraîneur des gardiens du Valour FC, Patrick Di Stefani. Il est très rapide, très vif. Il a une agilité, il est à l’aise et il a un bon QI football. Il est au-dessus pour la CPL. Ça c’est d’office.»

L’athlète habile des deux pieds évolue à Winnipeg en compagnie d’un visage connu des amateurs du CFM. Son camarade de chambre est nul autre que le gardien du onze montréalais, Jonathan Sirois, avec qui il a passé plusieurs saisons à l’Académie. Et le portier sait exactement ce que son coéquipier peut apporter.

«Lorsqu’il est en confiance et qu’il a l’opportunité de s’exprimer sur le terrain, il peut causer beaucoup de problèmes aux équipes adverses. C’est ce qu’on est en train de voir.»

À sa première campagne chez les pros, Rea est parvenu à obtenir 10 titularisations et quatre passes décisives.

Son plus grand souhait

L’espoir du CF Montréal est lui-même pleinement conscient de son potentiel.

«Le un contre un, c’est ma plus grosse force, s’exprime-t-il. Ma vitesse dans les premiers 10 mètres, l’accélération quand je reçois le ballon, mettre mon attaquant dans la meilleure position pour marquer. Je pense que ça, c’est vraiment important pour un joueur offensif.»

Est-ce qu’il fera le saut en 2022 ou dans quelques années avec le CF Montréal? Chose certaine, Sean Rea ne souhaite qu’une chose : fouler la pelouse du Stade Saputo dans l’uniforme du CF Montréal et entendre le chant des partisans.

«Un rêve qui deviendrait réalité, soutient l’espoir. C’est ce que je souhaite le plus.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.