/entertainment/opinion/columnists
Navigation

L’office national des woke

fire book
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Depuis lundi matin, il y a une nouvelle employée à l’Office national du film. Elle est « Directrice, Diversité, Équité et inclusion ». Elle s’appelle Rachel Decoste.

Mme Decoste, une militante noire antiraciste, est tellement « inclusive », que début septembre, elle a félicité le conseil scolaire ontarien qui a détruit 5000 livres, dont des Tintin, des Lucky Luke et des Astérix.

« Bravo ! », « Bon débarras », s’est-elle écriée sur Twitter.

Je ne sais pas, vous, mais moi, de savoir qu’une personne qui approuve la destruction d’œuvres d’art s’en va occuper un gros poste dans un organisme fédéral qui finance des œuvres d’art, ça me fait peur. Un petit peu.

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

UNE AGENTE DE CHANGEMENT ?

Mme Decoste est tellement en faveur de « l’équité » et de la « diversité » (d’opinions) qu’elle a encouragé d’autres centres scolaires à se débarrasser de leurs livres « racistes » de la même façon, sachant fort bien que plusieurs avaient été brûlés.

Dès que j’ai vu que l’ONF nommait à la diversité une personne qui approuve le fait de brûler des livres, j’ai écrit à Magalie Boutin, aux communications de l’ONF. Je lui ai posé deux questions : « Qu’est-ce que la direction de l’ONF pense de l’appui de Mme Decoste à la destruction de 5000 livres, dont certains ont été brûlés ? Est-ce qu’une discussion avec Mme Decoste a eu lieu ou aura lieu pour s’assurer que la volonté de faire “disparaître” les œuvres qui dérangent ne font pas partie de son mandat ? ». Cinq jours plus tard, je n’ai toujours pas reçu de réponse.

Il me semble pourtant qu’on est en droit de savoir si une fois en poste à l’ONF, Mme Decoste va crier « Bravo ! » et s’exclamer « Bon débarras ! » si on empêche le tournage d’un film ou si on bloque la carrière d’un artiste/artisan qui ne rentre pas dans la ligne idéologique officielle.

Mme Decoste va travailler dans toutes les sphères de l’ONF. Lisez une partie du communiqué qui nous a été envoyé pour annoncer son arrivée : « Mme Décoste agira en qualité de leader stratégique au chapitre de la diversité, de spécialiste en la matière, d’agente de changement et de conseillère principale auprès de l’ONF afin de soutenir les objectifs liés à la diversité, à l’équité et à l’inclusion établis dans le cadre d’une stratégie globale.

Elle conseillera, encadrera et guidera tous les membres du personnel de direction de l’ONF en vue de renforcer leurs compétences culturelles et leurs compétences en matière de leadership inclusif.

Elle veillera à ce que les programmes et les politiques de l’ONF soient équitables et inclusifs, et mettra en œuvre et évaluera les politiques et les procédures de l’ONF en matière de lutte contre le racisme.

Mme Décoste fera partie du comité exécutif de l’ONF et relèvera directement du commissaire. »

Renforcer les « compétences culturelles » de « tous les membres du personnel de direction de l’ONF », ça veut dire quoi, ça, en termes clairs et non pas en jargon woke ?

DISPARUS EN FUMÉE

Ne cherchez plus les tweets « Bravo ! » et « Bon débarras ! » sur son compte : Mme Decoste les a fait disparaître... mais je ne sais pas si elle les a brûlés dans une cérémonie de purification...