/misc
Navigation

Pandémie: Justin nous a fait perdre deux mois

Élections fédérales 2021
Photo d'archives, Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Hier, lors de sa première sortie, Justin Trudeau a dit que sa priorité est de mettre en place cinq mesures pour favoriser la vaccination.

Vaccination obligatoire des employés sous juridiction fédérale. Preuve vaccinale pour prendre le train, le bateau et l’avion. Transfert aux provinces pour l’implantation du passeport vaccinal au menu, notamment.

En campagne, il a dit que seules les exemptions pour des raisons médicales seront acceptées et les non-vaccinés ne pourront pas travailler pour la fonction publique. À quand les détails ?

Pas de date 

Alors qu’il y a urgence sanitaire, on n’a pas de date sur le retour du Parlement, sur la mise en place des mesures. Voilà des exemples concrets de l’importance du retard que la tenue des élections nous a causé.

Plutôt que de travailler à soulager la pandémie, Justin Trudeau travaillait à se faire réélire, aujourd’hui à former le gouvernement. Deux mois de perdus.

Protection contre les poursuites

Le PM est resté muet hier sur une 6e promesse, celle du dépôt d’« un projet de loi pour s’assurer que toutes les entreprises et les organisations qui décident d’exiger une preuve de vaccination de leurs employés et clients puissent le faire sans crainte d’une contestation judiciaire ». 

Pourquoi ce silence ?

Cette mesure est certainement celle qui a le potentiel d’avoir le plus grand impact sur la vaccination. Comme tous les travailleurs et leurs clients, peu importe le secteur et la taille de l’entreprise privée, du café à la multinationale, pourront exiger la preuve vaccinale, cette mesure rendrait implicitement la vaccination obligatoire pour la population active puisqu’il deviendrait difficile de fonctionner en société pour une personne non vaccinée.

Vaccination en éducation

Les enfants de moins de 12 ans ne sont pas vaccinés et donc vulnérables, les urgences pédiatriques débordent et des écoles commencent à fermer.

À quand la vaccination obligatoire du personnel des écoles et des CPE/garderies, monsieur Legault ?