/news/health
Navigation

Cancer du sein: lancement d’une ligne téléphonique pour les femmes en prédiagnostic

Cancer du sein
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

La Fondation cancer du sein du Québec a lancé, vendredi, le Projet Diagnostic, une ligne téléphonique de soutien qui permettra aux femmes en processus de prédiagnostic d’obtenir un soutien et de trouver les ressources nécessaires. 

La ligne téléphonique 1-855-561-ROSE gratuite et disponible partout au Québec est assurée par des paires aidantes formées et ayant elles-mêmes vécu un diagnostic de cancer du sein. Ces dernières seront là pour expliquer le processus du prédiagnostic, faciliter l’accès aux ressources, offrir un soutien émotionnel et outiller les patientes à naviguer dans le système de santé.

Ce service permettra de documenter les requêtes et d’identifier les différentes causes de délais dans le processus de prédiagnostic de cancer du sein. Ainsi, au cours des trois prochaines années, des projets pilotes seront déployés afin de réduire les temps de diagnostic à sept semaines, et réduire la détresse ressentie par les personnes touchées.

Au Québec, la période prédiagnostic peut prendre jusqu’à 17 semaines, plaçant le Québec au 10e rang sur la liste des provinces canadiennes, selon des données recueillies par le Partenariat canadien contre le cancer concernant les Québécoises âgées de 50 à 69 ans qui doivent passer une biopsie tissulaire après détection d’une anomalie.

Pour la Fondation cancer du sein du Québec, ces délais doivent être raccourcis considérant qu’une femme sur huit développera un cancer du sein au cours de sa vie.

«Bien que le taux de guérison du cancer du sein augmente, des femmes de plus en plus jeunes reçoivent un diagnostic. C’est une situation très préoccupante pour laquelle nous n’avons pas beaucoup de données, mais qui doit être prise au sérieux dès maintenant», a déclaré Karine-Iseult Ippersiel, présidente-directrice générale de la Fondation cancer du sein du Québec.

La Fondation estime que chaque année au Québec, 6700 femmes recevront un diagnostic de cancer du sein et que 1300 en décèderont. Elle rappelle qu’un diagnostic de cancer du sein posé rapidement augmente les chances de survie.