/opinion/columnists
Navigation

La religion complotiste

La religion complotiste
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

L’humain a toujours cherché des réponses simples à des questions compliquées. Et c’est pour cette raison que la religion est l’opération marketing qui, à ce jour, a le mieux fonctionné.

Je n’ai pas été surprise quand, cette semaine, des médecins ont témoigné en disant que certains patients COVID refusent les traitements et sont convaincus que l’hôpital est un décor de cinéma dans lequel déambulent des acteurs.

Les théories du complot répondent à un besoin

Dans mon ancienne vie, j’ai fait des études en sciences des religions. L’une des premières choses que j’ai apprises, c’est les racines du mot religion, qui vient de religare. Ça veut dire relier. La religion est une chose qui nous relie. 

Mais Dieu est mort sur l’autel de la Révolution tranquille, et la fonction que remplissait jadis la religion dans la cité a laissé une plaie béante. Une plaie qu’on a tenté de colmater en vain avec le magasinage, le culte des célébrités et toutes sortes d’autres veaux d’or auxquels on s’accroche pour oublier que, souvent, la vie n’a pas de sens. 

Fanatisme

La pandémie arrive, donc, et plusieurs personnes cherchent des explications. Plus isolées que jamais, elles trouvent sur internet une nouvelle façon de se lier avec des gens qui partagent la même vision du monde : c’est un complot, la COVID est inventée. 

Ces théories farfelues, et les gurus qui les répandent, répondent à un besoin humain : donner du sens à quelque chose qui nous fait peur. Si la religion était selon Marx l’opium du peuple, il en va de même pour le complotisme. 

Cela peut paraître paradoxal, mais il y a quelque chose de fondamentalement rassurant dans le fait de croire que l’unité de soins intensifs est un décor et que c’est l’intubation et non le virus qui tue les patients. 

Alors peut-être qu’on devrait arrêter de traiter les complotistes de fous et se dire qu’on a été des centaines d’années à croire que Jésus avait marché sur l’eau et transformé l’eau en vin. Faudrait aussi commencer à voir les complotistes pour ce qu’ils sont : des fanatiques religieux.