/news/currentevents
Navigation

L'avion qui s'est écrasé était du modèle le plus répandu au monde

Coup d'oeil sur cet article

L’avion qui s’est écrasé samedi à Montréal était un Cessna 172, le modèle le plus répandu au monde.

• À lire aussi: Un mort et un blessé après l’écrasement d’un avion près de l’île Sainte-Hélène

• À lire aussi: Écrasement mortel: un appel de détresse qui donne froid dans le dos

• À lire aussi: Qu’est-ce qui aurait pu causer l’écrasement mortel?

Le Cessna Skyhawk a été vendu à plus de 40 000 exemplaires à travers le globe. Sa production a commencé dans les années 1950. Il est doté de quatre places et peut atteindre une vitesse maximale de 230 km/h.

TVA Nouvelles

Il s’agit d’un modèle reconnu comme très sécuritaire, et il est utilisé dans beaucoup d’écoles de pilotage pour apprendre le maniement d’un avion.

Banderole

La question se pose de savoir le risque de traîner une banderole comme celle qui suivait l’avion qui s’est écrasé, et l’expérience nécessaire pour effectuer de telles manœuvres.

«Une banderole, c’est beaucoup de masse, ça crée beaucoup de traînées, alors ce ne sont vraiment pas des pilotes qui débutent qui vont faire de telles opérations. Ça demande une certaine certification», a témoigné Roger D. Leblanc, professeur en techniques de maintenance d’aéronefs à l’ENA.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.