/weekend
Navigation

Sexe, sourires et positivisme

we 1002 sexo
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Fort probable qu’en raison de ces deux journées, mondiale et internationale, du sourire et de la non-violence, je sois inspirée à relier ces thématiques à la sexualité ! De toute évidence, gare aux généralisations et aux raccourcis « cause à effet » ! 

Il est toutefois possible d’attacher quelques morceaux et de tenter quelques liens, pour le plaisir ! De quelle manière le sourire influence-t-il votre vie intime ? Que révèle le sourire, cette expression parfois si subtile, mais également aussi, parfois, chargée de sens ? Croyez-vous que les personnes souriantes sont plus attirantes ?

Le sourire et ses influences

Des résultats publiés en ligne le 11 mai 2020 dans un article intitulé « Facial Action Influences the Perception of Emotional Faces and Biological Motion Stimuli » du Experimental Psychology, révèlent que l’action de sourire permet une reconnaissance des expressions faciales ainsi que corporelles et que toutes deux sont à même de générer des émotions positives. Donc, le fait de sourire (même de manière forcée – c’est-à-dire en forçant volontairement les muscles faciaux à faire un sourire) aurait la capacité d’influencer l’esprit en rendant la personne plus positive. 

Il y aurait bel et bien un fondement scientifique à cette action, selon les chercheurs de l’université d’Australie-Méridionale. En effet, toujours selon des résultats d’études, l’interrelation entre l’action et la perception démontre que la perception influence les actions motrices et qu’à l’inverse, les actions motrices influencent la perception. 

Donc le sourire serait bel et bien porteur d’influences ! 

Positives, certes, mais peut-être pas que... 

Le psychologue Paul Edman aurait recensé 19 différents types de sourires, mais il a également identifié quelques variations... les rictus, qui eux, sont plutôt empreints de peur, de mépris, d’ironie... Rien de bien positif.  

Le sourire et le langage érotique

Si environ 17 muscles sont nécessaires pour effectuer un sourire, il en faudrait tout autant sinon davantage pour en activer d’autres dans le but de créer un contact précis de séduction. En effet, les yeux et le reste du corps doivent se mettre en mouvement pour donner vie à cette excitation, lorsque ressentie. Le sourire serait donc une forme de langage, un peu comme une traduction de ce qui se passe à l’intérieur de la personne. 

L’ethnologue allemand Irenäus Eibl-Eibsfeldt a indiqué que le sourire est partagé dans la plupart des rites de séduction à travers le monde. 

Certains professionnels iront jusqu’à dire que le sourire est une arme de séduction importante : une invitation magique ou une forme de manipulation ?

Quelle place tient le sourire sous les couvertures ? Moments intimes riment-ils avec sourires ? Pour plusieurs personnes oui, mais d’autres affirment qu’un sourire peut également jeter une ombre de doute : un sourire moqueur ? Un sourire incertain ?

Si le sourire parle, il ne faut néanmoins pas s’arrêter à tenter de l’interpréter. Surtout pas lorsqu’il est question de sexualité. 

Le consentement, la confiance, le respect (entre autres choses) doivent être exprimés clairement et ne peuvent se dissimuler derrière une interprétation incertaine, particulièrement à travers un sourire difficilement déchiffrable. Car le sourire peut aussi être la traduction de crainte ou d’incertitude.

Les personnes souriantes seraient-elles plus attirantes ? 

Si on s’appuie sur les résultats de la recherche australienne ci-haut mentionnée, ces personnes seraient, à défaut d’être plus séduisantes, assurément plus positives ! 

Et vous, que pensez-vous des sourires au lit ?