/opinion/columnists
Navigation

Justin Trudeau doit mieux s’entourer

CANADA-PRIME-MINISTER-JUSTIN-TRUDEAU-HOLDS-ELECTION-NIGHT-EVENT-
Photo AFP Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Coup d'oeil sur cet article

J’ignore qui sont les principaux conseillers de Justin Trudeau, ceux qui ont le plus d’influence sur lui, mais si j’étais à sa place, j’irais chercher du sang neuf au sein de mon équipe. 

Je ferais appel à des gens de l’extérieur de mon cercle d’amis qui auront le courage de jouer à l’avocat du diable, de remettre en question les façons de faire pour s’assurer de prendre les meilleures décisions possibles, influencer positivement.

VACANCES FAMILIALES À TOFINO

Pas plus tard que jeudi dernier, c’était une très mauvaise décision d’aller en vacances familiales à Tofino, en Colombie-Britannique, lors de la toute première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation pour rendre hommage aux milliers d’enfants autochtones disparus et aux survivants des pensionnats, dont plusieurs ont été victimes d’abus sexuels et physiques, de malnutrition et de négligence.

Quand on fait adopter un projet de loi pour créer un nouveau jour férié en précisant qu’il s’agit d’une journée de réflexion et pas seulement d’un jour de congé, il faut donner l’exemple, passer le message.

Bien sûr, certains me diront que Justin Trudeau avait participé la veille à la cérémonie qui avait lieu sur la Colline du Parlement, mais c’était insuffisant. Pour marquer le coup de cette journée historique, il aurait dû participer à d’autres activités de commémoration. Il y en avait partout au pays. Il aurait même pu en accepter une en fin de journée en Colombie-Britannique pour ensuite aller rejoindre sa famille à Tofino pour le reste de la fin de semaine.

TENTATIVE DE CACHER L’INFORMATION

Comble de l’insulte, son équipe a d’abord tenté de cacher l’information en mentionnant qu’il était en réunions privées à Ottawa. Le site web a ensuite été modifié pour dire qu’il était en réunions privées à Tofino. Son porte-parole a même pris la peine de déclarer que ce n’est pas parce que Justin Trudeau était à Tofino qu’il passait la journée à se prélasser sur la plage. Comble de malheur, le réseau Global a pu le filmer en train de se promener le long de la plage avec son épouse.

Bien sûr, Justin Trudeau a le droit de prendre des vacances et même de s’amuser sur le bord de la plage avec ses enfants, là n’est pas la question. Ce n’était juste pas le bon moment. Il aurait dû prendre des vacances 24 heures plus tard et faire preuve de transparence dès le départ sur son agenda.

Lorsqu’un premier ministre arrive au pouvoir en disant qu’aucune relation n’est plus importante pour son gouvernement que sa relation avec les autochtones de ce pays, il doit le démontrer dans ses gestes pour être cohérent avec le discours.

Est-ce que quelqu’un de son entourage a osé lui dire et tenté de l’en dissuader ? En politique, quand on embauche un conseiller, ce n’est surtout pas pour se faire encenser. On a besoin d’avoir l’heure juste, de se faire dire nos quatre vérités même si elles sont parfois dures à entendre.  

Lorsqu’un premier ministre gouverne pour un troisième mandat, il n’a plus la même cote d’amour, les erreurs de jugement passent beaucoup moins inaperçues et les critiques sont plus nombreuses. Justin Trudeau doit donc faire preuve d’une grande vigilance.