/sports/fighting
Navigation

Mathieu Germain et Eye of the Tiger Management divorcent

Mathieu Germain et Eye of the Tiger Management divorcent
Photo d'archives, Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Le boxeur Mathieu Germain est maintenant un agent libre puisque son clan et l’entreprise de promotion Eye of the Tiger Management (EOTTM) ne se sont pas entendus sur les modalités d’un nouveau contrat, mardi.

• À lire aussi: L’adversaire de Rivas se désiste

• À lire aussi: Philippines: Manny Pacquiao quitte la boxe pour briguer la présidence

Les deux partis n’étaient pas sur la même longueur d’onde quant au futur de l’athlète de 32 ans, ce qui a mené à leur séparation. Tout comme dans le cas de Germain, EOTTM pourrait se séparer de quelques autres boxeurs dans un avenir rapproché, dans le but de réduire son groupe d’athlètes. C’est d’ailleurs l’un des mandats que le promoteur Camille Estephan avait confié à Marc Ramsay quand ce dernier a été promu à la direction du département boxe, au mois de septembre.

«Au fur et à mesure qu’on va avancer, on aimerait avoir un produit peut-être un petit peu plus concentré que ce qu’on avait dans les dernières années, a mentionné Ramsay, lorsque joint au téléphone. [La séparation] allait un peu dans cette direction-là.

«Nos jeunes, on va leur laisser le temps de bien se développer, mais des gars qui ont passé la trentaine, qui sont rendus à une vingtaine de combats d’expérience, on voulait les mettre dans la vitrine des combats internationaux et Mathieu semblait vouloir aller dans une autre direction. C’est juste une divergence de points de vue, alors on a décidé de simplement se séparer.»

«C’est vraiment une séparation en bons termes, d’admettre Germain. C’est comme un couple qui se sépare, mais qui continue à avoir de bonnes discussions et qui garde un bon lien. Il n’y a aucune animosité.»

Encore de l’essence dans le réservoir

Germain est loin d’être prêt à accrocher ses gants. Fraîchement devenu agent libre, il garde toutes ses portes ouvertes et est prêt pour tous les scénarios qui se présenteront à lui.

«Je suis en réflexion avec mon équipe. On regarde vraiment ce qu’on va faire. C’est sûr que je suis ouvert à pas mal tout et après je vais prendre mes propres décisions. C’est tout frais, tout beau, tout nouveau, donc on va voir ce qui s’en vient, mais je ne suis pas inquiet. Je suis optimiste pis je vois ça du bon côté.»

À son plus récent duel, au mois de mai, Germain (19-2-1, 8 K.-O.) avait gagné par décision partagée des juges contre le Québécois Steve Claggett.

«Je suis un Québécois, je donne des combats spectaculaires pis je l’ai démontré à mon dernier combat qu’il m’en reste encore beaucoup à donner. Je pense que je ne suis pas le seul à l’avoir vu.»

Si le pugiliste ignore toujours quand sera son prochain combat, il aimerait que ce soit au mois de décembre puisque c’était ce qu’il avait prévu avec EOTTM avant la rupture.