/news/coronavirus
Navigation

Délais en oncologie: Montpetit accuse Dubé de mener des gens à la mort

La députée libérale Marie Montpetit
Photo d'archives La députée libérale Marie Montpetit

Coup d'oeil sur cet article

La libérale Marie Montpetit accuse le ministre de la Santé, Christian Dubé, de «mettre en place des délais d'attente qui vont amener des gens à la mort».

• À lire aussi: Bris de services: Québec refuse de reporter la vaccination obligatoire dans le réseau de santé

Au Salon bleu, mardi, la porte-parole de l’opposition en santé a attaqué le ministre Christian Dubé à la suite de la publication du rapport annuel de gestion de son ministère, où plusieurs cibles de performance ont été abaissées en raison des bouleversements de la COVID-19.  

  • Écoutez la rencontre Foisy-Robitaille avec Philippe-Vincent Foisy, Antoine Robitaille et Benoit Dutrizac sur QUB radio:   

Parmi ces cibles abaissées, le ministère de la Santé et des Services sociaux a décidé de se concentrer temporairement sur le nombre de patients opérés dans un délai de 56 jours plutôt que de 28 jours.

Ce qui a fait sortir Marie Montpetit de ses gonds.

«Ce qu'on apprend ce matin, c'est qu'avec les nouveaux objectifs de la CAQ des gens qui ont besoin d'une chirurgie en oncologie pourront attendre deux fois plus longtemps pour avoir une chirurgie qui va leur sauver la vie», a-t-elle donc lancé au ministre Christian Dubé.

Or, selon lui, «les Québécois sont beaucoup plus réalistes, comprennent ce qu'on vient de vivre au cours des 18 derniers mois».

«Quand on gère, il faut être réaliste. Puis il faut dire à nos gens maintenant, c'est quoi nos cibles, compte tenu de la situation que l'on vit maintenant», a-t-il ajouté.

«C'est ça la réponse du ministre de la Santé? Il abdique?» lui a rétorqué son adversaire libérale en l’accusant de «mettre en place des délais d'attente qui vont amener des gens à la mort».

«Soyons extrêmement prudents», a rapidement réagi le président de l’Assemblée nationale et arbitre des débats, François Paradis, devant le brouhaha causé par la déclaration incendiaire.

Parmi les autres cibles relevées, l’objectif de durée moyenne de séjour sur civière est passé de 13 heures à 15 heures. Et malgré cela, la cible n’a pas été atteinte. Parmi les raisons invoquées, on note la pénurie de personnel et la diminution de la capacité d’accueil.

À voir aussi   

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres