/news/politics
Navigation

Fini les frais de retard dans les bibliothèques de Montréal

Buch
Photo Adobe stock

Coup d'oeil sur cet article

Les amateurs de lecture montréalais pourront désormais emprunter des livres dans les bibliothèques de la métropole sans craindre de devoir payer des frais de retard s’ils tardent à rendre leurs bouquins. 

Jugeant que les frais de retard pénalisent surtout les familles moins bien nanties qui n’ont pas les moyens de payer de lourdes amendes si elles se décident à retourner à la bibliothèque avec des livres en retard, la Ville a décidé de mettre en place un nouveau système.

Ainsi, les bibliophiles qui omettent de remettre les œuvres qu’ils ont empruntées verront dorénavant leur dossier bloqué après cinq jours de retard. Leur dossier se débloquera lorsqu’ils rapporteront leurs livres.

Après cinq semaines de retard, les retardataires se feront charger le prix du livre, en plus de 5 $ en guide de frais administratifs. Par contre, s’ils se décident à ramener leur document en retard, ils n’auront pas à le rembourser.

«Depuis plusieurs années, les frais de retard étaient remis en question parce qu’ils impactent directement les populations vulnérables. En effet, certaines personnes et familles évitent de fréquenter les bibliothèques parce que leurs dossiers sont bloqués dû aux frais de retard. L’abolition de ces frais vise à faire revenir ces abonnées et abonnés en bibliothèque», a résumé la Ville de Montréal par communiqué.