/qubradio
Navigation

Le Canadien est-il vraiment prêt à commencer la saison?

Coup d'oeil sur cet article

Certaines performances du Canadien de Montréal dans le calendrier préparatoire et l’incapacité de quelques-uns de ses joueurs à se démarquer au camp d’entraînement constituent un signe de problèmes urgents à régler d’ici le début de la campagne, dans une semaine. 

• À lire aussi: Camp d'entraînement du CH: Rafaël Harvey-Pinard retranché

• À lire aussi: Alex Galchenyuk aurait gagné son pari

Jusqu’ici, le Tricolore a remporté deux de ses cinq parties hors-concours, mais ses trois défaites ont été sans équivoque, notamment l’échec de 6 à 2 aux mains des Maple Leafs de Toronto, mardi. Chaque fois, il a été possible de voir une défensive complètement débordée et des gardiens laissés à eux-mêmes. Et beaucoup de joueurs peinent à faire leur place, ce qui est préoccupant, selon l’ancien du Tricolore Alexandre Picard. 

«Si on regarde les autres équipes de la ligue, quand on est rendu à l’avant-dernier ou au dernier match présaison, on s’attend à voir la formation complète. Là, on n’est même pas passé près de compter sur une équipe complète du côté du Canadien jusqu’à maintenant et on a joué cinq matchs», a-t-il affirmé durant le balado «Temps d’arrêt», tout en évoquant les nombreuses chances accordées à l’attaquant Ryan Poehling, peu convaincant au camp.

«Ça me surprend un peu, car d’entrée de jeu, tu veux avoir joué au moins deux rencontres avec ta formation presque finale et ce n’est pas encore arrivé chez le Canadien.»

Poehling n’en fait pas assez

Pour revenir à Poehling, l’animateur Louis Jean se pose plusieurs questions à son sujet. Il estime que son rendement est insuffisant et ne justifie pas son maintien au sein de l’équipe régulière au début de la saison.

«On attend toujours. [...] Je le vois jouer et je me dis que ce n’est clairement pas un gars offensif, en tout cas, pour l’instant. Il ne l’a pas démontré, même si on se rappelle son entrée en scène fracassante dans la Ligue nationale de hockey avec son fameux match de trois buts et de son but en fusillade [dans la dernière partie de la campagne 2018-2019], a-t-il indiqué. À l’âge qu’il a - il est au début de la vingtaine -, c’est un joueur qui semble se chercher. Peut-il aider offensivement sur l’un des deux premiers trios? Pas pour le moment, il ne l’a pas prouvé.»

«Le problème, c’est qu’il a aussi de la difficulté à saisir sa chance de piloter un quatrième trio, a renchéri Jean. Oui, on va lui donner une autre opportunité et je comprends cela. [...] Je pense que ce qu’il est comme joueur, c’est nettement meilleur que ce qu’il montre. Je ne sais pas si c’est à cause de la pression du camp d’entraînement. On va lui donner une cinquième chance et présentement, selon moi, il n’est pas prêt et il n’est pas capable d’aider.»

 À voir aussi...

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions