/hublo
Navigation

Protégeons les enfants de la fumée secondaire

Protégeons les enfants de la fumée secondaire

Coup d'oeil sur cet article

D’après un sondage Léger (2020)1, 42 % des parents fumeurs rapportent fumer en présence de leurs enfants, principalement dehors, mais à proximité d’eux, ou de façon moins importante dans la maison ou la voiture. Ce taux passe à 67 % chez les fumeurs de 15 cigarettes et plus par jour.

Trop de petits Québécois sont donc encore exposés à la fumée toxique de tabac. 

Avec l’arrivée de l’automne et le retour à l’intérieur, la campagne Famille sans fumée rappelle aux parents les gestes à poser pour protéger la santé de leurs enfants.    

Les enfants, plus à risque 

Contenant plus de 7 000 produits chimiques, la fumée secondaire est particulièrement néfaste pour la santé respiratoire des bébés et des enfants parce que leurs poumons n’ont pas fini de se développer et qu'ils respirent plus vite que les adultes, absorbant ainsi de plus grandes quantités de substances nocives. 

Chez les enfants, l’exposition régulière à la fumée secondaire peut provoquer ou accentuer plusieurs problèmes respiratoires tels que la toux, les rhumes, la bronchite, la pneumonie et l’asthme. Les enfants de parents fumeurs courent ainsi de 2 à 4 fois plus de risques d’être asthmatiques.  

«Pour des p’tits poumons roses et en santé» 

La campagne Famille sans fumée repose sur une touchante vidéo qui rappelle qu’au-delà du fait qu’il change la couleur des murs et des plafonds, le goudron de la fumée de tabac, qui noircit les poumons des fumeurs, s’accumule aussi dans les poumons des enfants exposés à la fumée secondaire. 

Ainsi, lorsqu’un parent fume en présence de son enfant, lui aussi fume, ce qui met son bien-être à risque. 

Pour des p'tits poumons roses et en santé

En savoir plus

X

Brisons les mythes! 

Plusieurs mythes sont répandus à propos de la fumée secondaire. Parmi les plus populaires, on trouve les suivants:

  • Fumer sous la hotte ou près d’une fenêtre permet d’évacuer presque toute la fumée.
  • Fumer dans une autre pièce empêche la fumée de se répandre dans la maison.
  • Fumer dans la maison ou la voiture quand les enfants ne sont pas là n’est pas nuisible à leur santé.
  • Un assainisseur d’air ou un filtre à air élimine les substances toxiques contenues dans la fumée.

Même si ces mesures d’atténuation démontrent une volonté des fumeurs de diminuer l’exposition à la fumée secondaire des gens autour d'eux, elles ne sont pas efficaces.  

La seule stratégie à adopter pour réellement protéger ceux que vous aimez est de faire de votre maison et de votre voiture des zones 100 % sans fumée en tout temps, et donc de fumer à l’extérieur, loin d’eux.  

Une occasion d’arrêter   

Selon le sondage Léger (2020), 42 % des parents fumeurs, sensibilisés aux méfaits de la fumée secondaire par la campagne Famille sans fumée, souhaitent fumer moins et 26 % voudraient arrêter. Une excellente nouvelle pour la santé des enfants, des parents... et pour le budget familial! 

Si vous voulez arrêter de fumer, n’hésitez pas à utiliser ces ressources d’aide gratuites:       

Fumer sous la hotte ou près d’une fenêtre permet d’évacuer presque toute la fumée. 

Fumer dans une autre pièce empêche la fumée de se répandre dans la maison.

Fumer dans la maison ou la voiture quand les enfants ne sont pas là n’est pas nuisible à leur santé.

Un assainisseur d’air ou un filtre à air élimine les substances toxiques contenues dans la fumée.

1. Léger Marketing (2020). Notoriété et perception de la campagne publicitaire Famille sans fumée – Rapport d’analyse d’un sondage post-campagne