/misc
Navigation

Urgences: réglez le problème!

bloc aide à mourir euthanasie medecin santé hopitaux hopital
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Cela nous arrive à tous, j’ai dû passer une nuit à l’urgence du CHUM avec ma mère, lundi. Elle a eu droit à des soins professionnels. Rien à redire. Merci !

9 heures d’attente

Le seul problème : 9 heures pour voir un médecin ! D’autres ont attendu plus... 

P1 coma, P2 risque d’infarctus, P3 problème important, mais qui ne menace pas la vie... P5 sans gravité, traité en clinique ou CLSC.

Ma mère fut classée P3. Elle n’était pas sur le point de mourir, mais elle devait voir un médecin. On l’a vue à 3 h 15 du matin, je n’y croyais plus.

Réglez le problème, svp

L’attente dans les urgences existait avant la pandémie. Mon cas est anodin, et oui, nous sommes chanceux d’avoir accès à des soins de santé. 

Mais passer une nuit blanche à regarder des dizaines de gens souffrants sur des chaises droites, qui ne peuvent pas dormir alors qu’ils sont des plus mal-en-point, m’indigne. Certains sont partis, désespérés, épuisés, malades.

Seulement 2 médecins au CHUM ?

Il semble qu’il n’y avait que quatre médecins de jour et deux pour la nuit. J’étais estomaquée, on parle du plus gros hôpital du Québec !

À minuit, après des heures, il y avait une quarantaine de patients qui n’avaient toujours pas vu de médecin, dont nous.

J’ai des questions pour le ministre Dubé. Ne serait-il pas pertinent qu’il y ait plus de médecins sur place alors que tout le parcours du patient doit sans cesse être validé par eux ? Les infirmières d’urgence ne pourraient-elles pas prescrire certains examens, radiographies ? Commencer les prises de sang ? D’autres médecins ne pourraient-ils pas venir en renfort pour les cas légers ? 

Les gens ne vont pas à l’urgence pour le plaisir ou pour passer le temps, quoi qu’on dise. Je veux bien la pandémie, mais il faut régler ce grave problème.

Clairement, je ne suis pas la seule à penser que 9 h d’attente, c’est trop, la CAQ promettait 90 minutes lors des élections.