/misc
Navigation

CH: Beaucoup d’interrogations...

Sénateurs vs Canadiens
Photo Martin Chevalier Marc Bergevin

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien avance dans sa préparation au match inaugural de mercredi prochain, à Toronto. 

Marc Bergevin a réalisé un autre bon coup en offrant 5,1 M$ sur trois ans à Jake Evans. Mine de rien, la combinaison Evans-Dvorak au centre coûtera cette saison 5,2 M$ au CH, soit 900 000 $ de moins que ce que la Caroline va débourser pour les services de Jesperi Kotkaniemi...

Début difficile

Samuel Montembeault a connu un baptême de feu difficile dans l’uniforme de l’équipe à qui il a rêvé toute sa jeunesse. Laissé seul à lui-même, le natif de Bécancour ne pouvait que bien peu devant les attaques soutenues et de qualité de la part des Leafs. 

Je pense que Bergevin a réclamé Montembeault dans le but de secouer Cayden Primeau. Sans être un désaveu de l’espoir de l’équipe, si Primeau avait fait le travail au camp, Montembeault se trouverait actuellement avec la filiale des Panthers dans la ligue américaine. 

Montembeault arrive dans l’organisation six ans après que le CH l’a laissé échapper aux mains de la Floride à l’encan amateur de 2015. 

C’est un garçon brillant issu d’une bonne famille. Étudiant de la game, il utilise très bien ses 6 pieds 3 pouces pour être carré à la rondelle. Sa compréhension du jeu compense des qualités athlétiques en demi-teintes. Samuel n’est pas à proprement parler un gardien de grands réflexes, mais il effectuera le premier arrêt 9 fois sur 10. 

Bien développé

Le gardien de but a été développé par l’excellent programme de hockey Mauricie. Cela lui a permis de rejoindre des formations schématisées à partir de défensives étanches et responsables. 

Exactement ce que Joël Bouchard prônait à l’Armada de Blainville-Boisbriand, équipe avec laquelle Montembeault a brillé chez les juniors.

En fait, le même Montembeault réclamé en 2000 plutôt qu’en 2015 aurait sans doute été titulaire dans la LNH à 22 ans. Mais la vitesse et les qualités individuelles en réalité augmentée du hockey d’aujourd’hui tendent à remettre à la mode les gardiens de réflexes, quitte à ce qu’ils soient de plus petit format. 

La plus belle preuve en est le trophée Vézina de Marc-André Fleury à 36 ans. 

Pourquoi à Montréal ?

Donc pourquoi Marc Bergevin a-t-il réclamé Samuel Montembeault ? Sans doute puisque Carey Price ne sera pas du premier voyage de la saison à Toronto et à Buffalo. Ça et l’inertie des Primeau, McNiven et Poulin à le convaincre de leurs capacités à faire le travail. 

Le Canadien ne peut se permettre de glissades cette saison. Une seule série de défaites pourrait exclure l’équipe d’une place en séries éliminatoires. 

L’arrivée de Montembeault se veut une police d’assurance pour Dominique Ducharme. Pour autant que le nouveau venu demeure un réserviste de qualité. Car Price devra faire sa rentrée avant longtemps. Une longue absence du gardien franchise ferait couler le CH de bonne heure. 

Même si ESPN a bêtement classé la paire Price-Allen au 12e rang des duos de gardiens de la ligue, la combinaison masquée à plus de 13 M$ demeure la force première du Canadien.