/sports/golf
Navigation

Le club de golf Charny ferme ses portes

Le club de golf Charny ferme ses portes
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Après des années de spéculations et de rumeurs, c’est finalement confirmé: le club de golf Charny fermera officiellement ses portes au terme de la présente saison.

Le terrain, situé sur l’avenue de la Rotonde à Lévis, a été acheté par une entreprise qui établira ses quartiers sur les allées du club à partir du mois de novembre. L’identité de l’acquéreur demeure inconnue pour l’instant, mais il ne s’agit pas de la Ville de Lévis, selon nos informations.  

Joint au téléphone jeudi, le directeur du club de golf Charny, Martin Trudel, a confirmé que le 31 octobre prochain serait fort probablement la dernière journée de l’histoire du parcours. 

«Le club sera entretenu jusqu’au 31 octobre. Je vais peut-être décider d’ouvrir une semaine de plus, mais nous devons avoir quitté les lieux pour une date précise en novembre», a-t-il mentionné, précisant que le nouveau propriétaire n’utiliserait pas le terrain pour la pratique du golf. 

Les rumeurs vont bon train depuis des années entourant la vente du club de golf Charny, jusqu’ici la propriété de Murray Couture.  

«Depuis que je suis arrivé ici, en 1998, qu’on me parle des rumeurs de vente. Un moment donné, on savait que ça allait arriver. On a su au courant de l’été que des choses se tramaient, mais on l’a appris officiellement en septembre», ajoute Trudel qui, après 24 ans à travailler au club de golf Charny, devra se trouver un nouvel employeur. 

Retour de Saint-Laurent?

Dès l’annonce de la fermeture du club de golf Charny, des rumeurs ont refait surface concernant l’autre parcours de golf détenu par M. Couture, celui de Saint-Laurent sur l'île d’Orléans. 

Ce parcours, fermé au public en 2015, continue d’être entretenu de façon quotidienne et il sert de parcours privé pour M. Couture. 

Questionné sur la possibilité que le club de golf Saint-Laurent retrouve son volet «public», Martin Trudel a confirmé qu’il s’agissait d’une option sur la table, mais que rien de concret n’avait encore été décidé. 

À VOIR AUSSI