/sports/football/alouettes
Navigation

Les Alouettes auront un jeune quart à surveiller

Les Alouettes auront un jeune quart à surveiller
AFP

Coup d'oeil sur cet article

En raison des blessures, Paul LaPolice a été contraint de jouer à la chaise musicale avec ses quarts-arrière cette saison.  

• À lire aussi: Alouettes: une ligne à l’attaque amochée

• À lire aussi: Frédéric Plesius est de retour dans le nid

L’entraîneur-chef du Rouge et Noir d’Ottawa devrait envoyer le jeune Caleb Evans dans la mêlée face aux Alouettes de Montréal, lundi, lui qui a montré de belles choses pendant son audition des deux dernières semaines.  

Le pivot de 23 ans s’est retrouvé dans la chaise du conducteur après les absences forcées de Matt Nichols et de Dominique Davis. À son premier départ, face aux Elks d’Edmonton, Evans a lancé trois passes de touché dans une victoire de 34 à 24.

Le défi était tout autre face aux puissants Argonauts de Toronto, mercredi, et l’Américain n’a trouvé personne dans la zone des buts, en plus d’être victime de trois interceptions. Il a tout de même accumulé 334 verges par la voie des airs, ce qui force l’entraîneur des Moineaux à s’intéresser davantage à ce jeune joueur.

«Nous devons nous préparer à un bon quart-arrière, a indiqué en conférence de presse Khari Jones, jeudi. Il n’avait jamais vu la ligue et à ses deux premiers départs, il a lancé sur 300 verges. Il était en confiance, même s’il a connu des ratés. Il a l’air assez à l’aise pour un gars de première année. Nous ne baisserons pas notre garde face à lui, parce qu’il a du talent.»

Evans est aussi un quart-arrière qui n’hésite pas à courir avec le ballon. Il a déjà effectué 13 courses pour 113 verges à ses deux départs.

«Il a lancé pour beaucoup de verges et il a beaucoup de rapidité dans les jambes. Il peut être dangereux. Toronto a réussi à faire de gros jeux contre lui et j’aimerais qu’on le fasse aussi», a affirmé Jones, qui souhaite voir son équipe être prudente.

Disons qu’Evans et ses fourmis dans les jambes feront changement des peu mobiles Mike Reilly, Jeremiah Masoli et McLeod Bethel-Thompson, qui ont affronté les Alouettes dans les dernières semaines.

Un autre absent de taille?

Les petits bobos s’accumulent devant le quart-arrière Vernon Adams fils, qui aura déjà un nouveau centre et un nouveau garde à droite à Ottawa en David Brown et David Foucault. Avec l’ajout de Chris Schleuger, trois changements ont été effectués à la brigade offensive en une semaine.

«Je ne m’en fais pas trop. Schleuger a disputé le dernier match face à Ottawa. Il est bien préparé pour jouer et [surtout] contre cette équipe. Foucault a de l’expérience, il s’exerce bien et il a bien fait en situation de match. David Brown a été bon malgré son temps de jeu limité», a commenté Jones.

«Heureusement, nous avons de la profondeur. Ça nous aide, mais nous ne souhaitons pas d’autres blessés.»

La présence comme bloqueur de Tony Washington n’est plus aussi certaine qu’elle semblait la veille. Selon l’entraîneur, il faudra attendre encore un peu avant de confirmer que le vétéran puisse prendre sa place sur la ligne offensive.

«Nous sommes en mode attente avec lui. On espère qu’il pourra jouer. Il avait l’air bien à l’entraînement sans contact d’hier [mercredi], donc c’est encourageant... On verra», a-t-il dit sans vouloir assurer quoi que ce soit.