/news/coronavirus
Navigation

Vaccin Pfizer: la protection contre l’infection diminue après deux mois

Vaccin Pfizer: la protection contre l’infection diminue après deux mois
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Deux études médicales publiées mercredi confirment que la protection immunitaire conférée par le vaccin Pfizer-BioNTech diminue après deux mois seulement. Mais la protection contre la forme grave de la maladie, les hospitalisations et la mort reste importante.

• À lire aussi: COVID-19: Pfizer demande l'approbation pour son vaccin destiné aux 5 à 11 ans

• À lire aussi: Les États-Unis avancent vers la vaccination des jeunes enfants

Ces deux études issues d’Israël et du Qatar et publiées dans le New England Journal of Medicine soutiennent les arguments selon lesquels même les personnes entièrement vaccinées doivent maintenir les gestes barrières, la distanciation physique et le port du masque. 

L’étude israélienne a été effectuée auprès de 4800 personnes œuvrant dans le domaine de la santé. Elle démontre que les anticorps diminuent rapidement après deux doses de vaccin, en particulier chez les hommes, chez les personnes de 65 ans ou plus et chez les personnes immunodéprimées.

«Les travaux publiés sur de nombreux vaccins, tels que ceux contre la rougeole, les oreillons et la rubéole, ont montré une petite diminution chaque année de 5 à 10% des niveaux d'anticorps neutralisants», indiquent les chercheurs dans la publication. 

Pour le vaccin de Pfizer contre la COVID, «nous avons constaté qu'une diminution significative et rapide de la réponse humorale a été observée dans les mois suivant la vaccination.»

L’étude a également indiqué que l’immunité des personnes vaccinées après une infection à la COVID-19 dure plus longtemps que chez les personnes qui n’ont jamais eu la maladie. 

La deuxième étude, menée au Qatar, a examiné les infections réelles parmi la population hautement vaccinée de ce petit pays du Golfe, majoritairement avec Pfizer. 

«La protection contre l'infection induite par le [vaccin Pfizer] s'accumule rapidement après la première dose, atteint son maximum le premier mois après la deuxième dose, puis diminue progressivement au cours des mois suivants», ont écrit Laith Abu-Raddad, de Weill Cornell Medicine-Qatar, et ses collègues. 

«Le déclin de la protection semble s'accélérer après le quatrième mois pour atteindre un faible niveau d'environ 20% dans les mois suivants», ont-ils ajouté.

Néanmoins, la protection contre les hospitalisations et la mort est restée supérieure à 90%, ont-ils déclaré. 

  • Écoutez l'entrevue de Richard Martineau avec Jacques Lapierre, virologue à la retraite, sur QUB radio:   

Comportement populationnel

La protection décroissante peut être liée au comportement de la population, ont-ils noté. 

«Les personnes vaccinées ont vraisemblablement un taux de contacts sociaux plus élevé que les personnes non vaccinées et peuvent également avoir une adhérence moindre aux mesures sanitaires», ont-ils écrit. 

«Ce comportement pourrait réduire l'efficacité réelle du vaccin par rapport à son efficacité biologique, expliquant peut-être le déclin de la protection.»

Ces nouvelles études avertissent que de nouvelles vagues pandémiques pourraient se produire au cours des prochaines semaines ou prochains mois, compte tenu de la baisse de protection. 

«Ces résultats suggèrent qu'une grande partie de la population vaccinée pourrait perdre sa protection contre l'infection dans les mois à venir, augmentant peut-être le potentiel de nouvelles vagues épidémiques», écrivent les chercheurs. 

Pfizer a indiqué que l'immunité des deux premières doses de son vaccin commence à s'estomper après quelques mois. 

Le mois dernier, Pfizer a obtenu l'autorisation de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour donner des doses de rappel de son vaccin environ six mois après que les gens eurent reçu leurs deux premières.

En Israël, on exige une troisième dose de vaccin pour être considéré comme vacciné adéquatement. 

À voir aussi  

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres