/news/green
Navigation

L’Antarctique a connu l’un des hivers les plus froids

L’Antarctique a connu l’un des hivers les plus froids
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Alors que l’hémisphère nord a croulé sur les records de chaleur cet été, l’Antarctique a connu des records de froid, selon le National Snow and Ice Data Center (NSIDC). 

• À lire aussi: Aux abords du pôle Nord, la glace témoin et victime du réchauffement climatique

• À lire aussi: Pluie inédite près du sommet de la calotte glaciaire au Groenland

La température moyenne à la base antarctique Amundsen-Scott entre avril et septembre derniers a été la plus basse jamais mesurée depuis le début des relevés en 1957, de -61 °C, soit 4,5 °C en dessous de la moyenne la plus récente. Le précédent record à cette station remontait à 1987 avec -60,6 °C.

Pour l’ensemble du continent au pôle Sud de la Terre, l’hiver 2021 a été le deuxième plus froid jamais enregistré, avec une température pour juin, juillet et août étant inférieure de 3,4 °C à la moyenne enregistrée entre 1981 et 2010 de -62,9 °C, selon un rapport de la NSIDC publié mardi.

«À ces températures, il est difficile de piloter des avions. Entre -50 °C et -58 °C, vous mettez l’avion en danger avec le système hydraulique qui gèle ou le carburant qui se transforme en gelée», a déclaré l’expert météo Matthew Lazzara au Washington Post.

Encore plus impressionnant: le mercure a chuté jusqu’à -79,4 °C à la fin septembre, selon le météorologue écossais Scott Duncan.

«Le froid inhabituel a été attribué à deux périodes prolongées de vents encerclant le continent et plus forts que la moyenne. Ceux-ci ont tendance à isoler la calotte glaciaire des conditions plus chaudes», a expliqué la NSIDC. «Un fort vortex polaire dans la haute atmosphère a également été observé, conduisant à un important trou dans la couche d’ozone», a ajouté le centre d’information et de référence.

Avec le retour du soleil vers le pôle Sud, les températures devraient augmenter jusqu’à -28 °C.

À VOIR AUSSI