/world/pacificasia
Navigation

Les États-Unis ne doivent pas « déstabiliser » les autorités de Kaboul

Les États-Unis ne doivent pas « déstabiliser » les autorités de Kaboul
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les talibans ont exhorté les États-Unis à ne pas « déstabiliser » leur gouvernement à Kaboul, lors des premiers pourparlers directs entre Américains et talibans depuis le retrait de Washington d’Afghanistan, a affirmé samedi à Doha le ministre taliban des Affaires étrangères. 

• À lire aussi: Afghanistan: au moins 55 morts dans un attentat, première rencontre États-Unis–talibans depuis le retrait

« Nous leur avons dit clairement que tenter de déstabiliser le gouvernement en Afghanistan n’est bon pour personne », a affirmé Amir Khan Muttaqi à l’agence de presse afghane Bakhtar.

« De bonnes relations avec l’Afghanistan profitent à tous. Rien ne devrait être fait pour affaiblir l’actuel gouvernement en Afghanistan, ce qui pourrait engendrer des problèmes pour le peuple », a-t-il affirmé dans une déclaration enregistrée, traduite par l’AFP.

Ces propos interviennent au premier des deux jours de pourparlers entre talibans et une délégation américaine au Qatar, emmenée par le représentant spécial adjoint du département d’État américain Tom West et la cheffe de l’Agence des États-Unis pour le développement international, Sarah Charles.

Les États-Unis n’ont pour le moment pas commenté les propos du ministre taliban.

Les talibans ont pris le pouvoir en août en Afghanistan tandis que les États-Unis se retiraient du pays dans le chaos après 20 années d’occupation.