/news/coronavirus
Navigation

Vaccination obligatoire: au moins 150 inhalothérapeutes pourraient être suspendus

Coup d'oeil sur cet article

Les inhalothérapeutes ont aussi l’obligation de se plier à la vaccination obligatoire.

• À lire aussi: COVID-19 au Québec: 602 cas supplémentaires et 2 nouveaux décès

Selon Josée Prud’homme, directrice générale de l’Ordre des inhalothérapeutes, il était inévitable que les membres non adéquatement vaccinés voient leur permis suspendu. 

«Le décret ne nous donne pas vraiment le choix de soit suspendre, soit limiter, on a deux options», explique Mme Prud’homme. 

Elle affirme que le ministère de la Santé a transmis à l’ordre les données concernant le statut vaccinal des membres.

«On est certain qu’il y a 150 personnes qui feront l’objet d’une mesure, probablement d’une suspension, mais on attend encore des réponses à nos questions sur les dispositions du décret», affirme la directrice générale. 

De ce chiffre, environ la moitié se trouve dans le réseau public de la santé. 

Toutefois, Josée Prud’homme affirme qu’il est actuellement impossible de connaître les raisons derrière le refus de vaccination des inhalothérapeutes. 

Elle confirme toutefois que les membres visés par le décret recevront une communication de l’Ordre pour les enjoindre à aller se faire vacciner rapidement, et pour vérifier si le statut vaccinal au dossier est le bon. 

Selon les dernières données, 96% des inhalothérapeutes avaient reçu leurs deux doses du vaccin contre la COVID-19. 

À VOIR AUSSI

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres