/entertainment/tv
Navigation

Robert Marien: «C’est vraiment le défibrillateur qui m’a ramené à la vie»

Robert Marien: «C’est vraiment le défibrillateur qui m’a ramené à la vie»
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

L’acteur québécois Robert Marien, victime cette semaine d’un arrêt cardiorespiratoire en jouant au hockey, tenait à remercier ses «anges gardiens» qui ont su le réanimer rapidement et lancer un appel sur l’importance des défibrillateurs dans les lieux publics.

Mardi dernier, lors d’un match de hockey avec des amis à Repentigny, le comédien connu pour son rôle dans la série «Lance et compte» s’est effondré sur la glace après avoir subi un arrêt cardiorespiratoire.

«Après une heure de jeu, en pleine action et en plein effort, j’allais simplement ramasser la rondelle dans le coin de la patinoire pour la remettre à l’arbitre pour la mise au jeu, et je me suis écroulé de façon tout à fait inattendue sans jamais avoir quoi que ce soit d’annonciateur», a-t-il expliqué en entrevue à l’Agence QMI.

Réalisant qu’il ne se relevait pas, ses coéquipiers ont alors rapidement réagi. Pendant qu’une personne est allée interpeller le responsable de l’aréna de Repentigny où se déroulait le match, une autre a commencé le bouche-à-bouche. Un membre présent sur la patinoire est également parti chercher son fils qui se trouvait dans l’aréna adjacent et qui est alors revenu avec le défibrillateur pour le massage cardiaque.

«Je suis revenu tranquillement [à moi sur la] glace. En fait quand les ambulanciers sont arrivés, j’étais déjà revenu à moi. J’étais quand même sonné, mais conscient, je savais où j’étais, je voyais tous mes camarades autour de moi», a raconté M. Marien.

L’acteur a ensuite été conduit vers l’hôpital Pierre-Le Gardeur où il se trouvait toujours en observation samedi soir, en attendant une opération pour l’installation d’un stimulateur cardiaque.

Robert Marien a notamment comparé son accident à celui qui est arrivé au joueur de soccer danois Christian Eriksen, qui s’est écroulé sur le terrain en pleine partie de l’Euro 2020, en juin dernier. «C’est à peu près exactement la même chose qui m’est arrivée. [...] C’est comme une panne d’électricité, les lumières s’éteignent, c’est tout», a-t-il illustré.

L’acteur a publié un message sur Facebook samedi soir pour raconter son histoire et surtout remercier le personnel hospitalier ainsi que les trois personnes qui ont agi pour le ramener à la vie.

Il a aussi tenu à rappeler l’importance de la présence de défibrillateurs dans tous les espaces publics, jugeant que «c’est vraiment le défibrillateur qui m’a ramené à la vie».

«Ça sauve des vies parce que c’est une question de temps ces choses-là, c’est vraiment une question de temps. Et il devrait y en avoir, pas que dans les arénas, mais dans tous les lieux publics. Il ne faut pas associer ça à un sport, il faut associer ça à la vie et à une condition qu’on a qu’on ignore», a-t-il précisé.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.