/news/currentevents
Navigation

Violente attaque au marteau dans le métro

Le changeur a été ébranlé, mais n’a pas été blessé

métro Côte-Vertu attaque
Photo Nora T. Lamontagne Les vitres de la petite cabine ont résisté à l’impact de l’attaque, mais n’avaient pas toutes été remplacées au passage du Journal, lundi matin.

Coup d'oeil sur cet article

Un changeur du métro a eu toute une frousse lorsque son kiosque de la station Côte-Vertu a été saccagé à coups de marteau dans une attaque violente et gratuite. 

Vendredi soir vers 20 h, un homme a tenté de fracasser les vitres de la petite cabine où l’agent de station se trouvait, l’obligeant à appeler des renforts. 

« Le changeur a eu peur et est allé se réfugier dans la pièce à l’arrière », explique Jean-Pierre Brabant, porte-parole de la police de Montréal

Le suspect a asséné une dizaine de coups de marteau dans les fenêtres et pris la fuite avant l’arrivée des policiers.  

« La porte des loges est barrée et les vitres sont faites pour ne pas éclater, mais on ne sait jamais. L’employé aurait pu être blessé », s’inquiète Giuseppe Pino Tagliaferri, président du Syndicat des chauffeurs d’autobus, opérateurs de métro et employés aux services connexes.

5000 $ de dommage

Les premières informations laissent croire qu’un problème de santé mentale pourrait être à l’origine de l’incident. 

« La personne se serait dirigée vers la loge sans rien dire [...]. Il n’y aurait pas eu d’interaction ou d’altercation préalable », précise la Société des transports de Montréal. 

Les dommages matériels sont évalués à environ 5000 $, ce qui pourrait valoir au responsable de l’attaque une accusation pour méfait. 

La police a ouvert une enquête et est toujours à la recherche du suspect. 

À VOIR AUSSI