/news/politics
Navigation

Brome-Missisquoi demeure libérale

Brome-Missisquoi demeure libérale
Parti libéral du Canada

Coup d'oeil sur cet article

La circonscription de Brome-Missiquoi est finalement demeurée aux mains des libéraux, mardi, au terme d’un recomptage électoral qui avait été réclamé par le Bloc Québécois.

La libérale Pascale St-Onge a finalement remporté la faveur de 35 % des électeurs, contre 34,6 % pour la bloquiste Marilou Alarie. Ces taux n’ont guère varié par rapport aux premiers résultats annoncés à la suite du scrutin du 20 septembre.

Ce faisant, Mme St-Onge succédera à Lyne Bessette, la députée libérale sortante, pour représenter le parti de Justin Trudeau aux Communes.

«Ce sera un honneur de vous représenter et de porter vos voix, toutes vos voix, à la Chambre des Communes à Ottawa», a indiqué la nouvelle députée en s’adressant aux électeurs sur la page Facebook en fin de soirée.

«Je tiens également à saluer l'engagement de Mme Alarie tout au long du processus. Ce fut une démarche éprouvante pour tous, mais qui nous rappelle, avec justesse, que chaque vote compte!», a ajouté Mme St-Onge.

La députée bloquiste avait auparavant concédé la victoire à son adversaire. «Malgré le résultat final, ce sont avant tout des sentiments de fierté et de gratitude qui m’habitent ce soir. [...] Ma candidature a été portée à bout de bras par des gens de cœur qui n’ont jamais cessé de croire en nos chances de pouvoir représenter et défendre à Ottawa notre belle et grande nation, celle du peuple québécois», a commenté Mme Alarie sur sa page Facebook, en remerciant son équipe.

«Merci aux électeurs de Brome-Missisquoi qui m’ont accordé leur confiance et à tous ceux et celles qui ont accepté mes invitations à la discussion au cours de cette trop courte campagne électorale », a-t-elle ajouté en ajoutant être «fière du travail accomplie».

Il s’agissait du troisième et dernier recomptage judiciaire au Québec à la suite de l’élection. Du nombre, un seul, celui mené dans la circonscription de Châteauguay-Lacolle, a permis de renverser le résultat préliminaire en octroyant finalement la victoire aux libéraux, plutôt qu’aux bloquistes.

Notons que la carte électorale du Québec est donc demeurée, au terme de l’élection et des recomptages, parfaitement identique à ce qu’elle était au moment du déclenchement de la campagne électorale en août, Châteauguay-Lacolle ayant été la seule circonscription à changer d’allégeance, avant le second dépouillage des voix.

À voir aussi