/news/coronavirus
Navigation

La protection du public: «ça passe par la vaccination»

Coup d'oeil sur cet article

La décision des ordres de se ranger derrière le gouvernement du Québec dans l’imposition de la vaccination obligatoire ne surprend pas Diane Lamarre, qui a été présidente de l’Ordre des pharmaciens du Québec de 2009 à 2014.

• À lire aussi: Les infirmières auxiliaires non vaccinées seront aussi suspendues

• À lire aussi: La vaccination obligatoire contestée devant les tribunaux

«On enseigne beaucoup la relation du professionnel envers chacun de ses patients, mais comme regroupement et membre d’un ordre, on a une responsabilité envers les collectivités, et dans le cas d’une pandémie, ça s’applique tout à fait», souligne-t-elle.

Selon elle, les tests quotidiens ne sont plus la meilleure solution pour protéger les patients et les travailleurs de la COVID-19.

«C’était des mesures provisoires, mais qui n’ont pas la même puissance que la vaccination, donc on doit aller vers la vaccination», explique Diane Lamarre.

Écoutez l’ensemble de ses explications dans la vidéo ci-dessus.

À voir aussi  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.