/entertainment/shows
Navigation

Luce Dufault enfin de retour sur scène

Coup d'oeil sur cet article

Luce Dufault était visiblement emballée de pouvoir enfin présenter aux médias et aux amis Dire combien je t’aime à la Place des Arts mardi soir. Bien que ce spectacle soit parvenu à voyager à travers le Québec pendant la dernière année, sa première médiatique maintes fois repoussée faisait trépigner la chanteuse d’impatience depuis le lancement de ce 9e album, au tout début de la pandémie.

• À lire aussi: Encore le stress des premières

C’est dans une cinquième salle ayant choisi de maintenir les règles de distanciation que Luce Dufault est montée sur scène pour présenter une majorité de pièces tirées de son plus récent album. 

La foule restreinte de 250 spectateurs doublement vaccinés était donc distanciée et masquée tout au long de la soirée. Presque des détails pour l’artiste s’étant habituée à de plus strictes mesures (large distanciation, port du masque et couvre-feu) au courant des derniers mois de sa tournée. 

Mais la distance n’a certainement pas empêché de ressentir le bonheur des spectateurs de se retrouver enfin ensemble devant une artiste reconnaissante, taquine et généreuse. 

« Merci infiniment d’être là, a-t-elle lancé toute souriante en début de spectacle. Je suis vraiment énervée et très heureuse d’être là. C’est un album qu’on avait très hâte de présenter. J’avais juste vraiment envie que vous entendiez cet album. »

Signée Michel Poirier, la mise en scène était sobre et efficace : un large rideau arrière en velours, des faisceaux de lumière variant leurs couleurs au gré des chansons et une interprète toute de noir vêtue entourée de ses amis musiciens. 

Magie 

Ils sont sept musiciens à être venus ajouter à la magie de ce spectacle d’une heure quarante sans entracte. Le directeur musical Jean Garneau, Jean-Sébastien Fournier au piano et à la grosse caisse, Karl Surprenant à la basse, à la contrebasse et au tambourin, les violonistes François Pilon et Madeleine Messier, la violoncelliste Annie Gadbois et l’alto Ligia Paquin. 

Jolie surprise : son grand ami et collaborateur Richard Séguin qui se trouvait dans la salle est venu la rejoindre sur scène le temps d’interpréter la pièce Belle Ancolie faisant replonger le duo dans une amitié vieille de près de 30 ans. 

Derrière leur masque, il est évident que les 250 spectateurs souriaient et chantaient comme ils ne l’avaient pas fait depuis longtemps... Enfin !


La tournée Dire combien je t’aime de Luce Dufault se poursuit à travers le Québec. Elle s’arrêtera notamment à la Salle Albert-Rousseau de Québec le 24 octobre et à la Salle André-Mathieu de Laval le 29 octobre. Pour toutes les dates : https://www.lucedufault.com 

À VOIR AUSSI...