/world
Navigation

La tempête Pamela devrait redevenir ouragan en touchant le Mexique

La tempête Pamela devrait redevenir ouragan en touchant le Mexique
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Mexico | La tempête tropicale Pamela devrait redevenir un ouragan avant de frapper la côte pacifique du Mexique (Ouest) mercredi matin, touchant terre avec des vents et vagues côtières dangereux, a averti le Centre national des ouragans des Etats-Unis (NHC). 

Pamela, rétrogradé mardi soir d'ouragan en tempête tropicale, devait dépasser durant la nuit la pointe Sud de la Basse-Californie avant d'accélérer sa course vers le port mexicain de Mazatlan, dans l'État du Sinaloa (Nord-Ouest).

• À lire aussi: Changement climatique: catastrophes en série

• À lire aussi: À VOIR | Un robot filme les vagues depuis l’intérieur d’un ouragan

Les fortes pluies suscitées par la tempête ont conduit à l'annulation des vols et à la mise en place de mesures préventives pour les touristes et les habitants dans cette ville, selon les autorités locales.

«Un renforcement est attendu dans la nuit et Pamela devrait reprendre la force d'un ouragan avant d'atteindre la côte centre-ouest du Mexique mercredi matin», selon le NHC.

À 3 h GMT mercredi, Pamela était centré à environ 275 kilomètres au sud-ouest de Mazatlan, selon le dernier avis en date du NHC. Il se dirigeait vers le nord-est à une vitesse de 19 km/h avec des vents soutenus de 110 km/h au maximum.

Le NHC met en garde contre une menace «significative» de crues subites et de glissements de terrain lors du passage de Pamela dans les États mexicains de Sinalo, Durango et Baja. Le centre avertit également d'un risque de vagues «importantes et destructrices» suscitant des inondations côtières.

L'État du Sinaloa a été mis en état d'alerte à titre préventif. Seize touristes américains dont les vols avaient été annulés ont été transférés dans un abri, a indiqué Eloy Ruiz, le coordinateur de la protection civile locale. Des appels à se rendre dans les abris ont également été lancés à la population d'au moins 80 quartiers à risque.

Tempêtes et ouragans

L'ouragan devrait ensuite faiblir en tempête tropicale en poursuivant sa route vers le nord-est. Elle pourrait toucher le Texas et l'Oklahoma tard mercredi et jeudi, avec la menace d'«inondations subites et urbaines considérables».

En raison de sa localisation, le Mexique est fréquemment touché par des tempêtes tropicales et des ouragans, sur ses côtes pacifique comme atlantique.

Fin août, un jeune Espagnol est mort dans l'effondrement d'un hôtel dans une station balnéaire et une femme a été portée disparue dans l'État de Jalisco (Ouest) après le passage de l'ouragan Nora. Une semaine auparavant, l'ouragan Grace de catégorie 3 avait touché terre à Veracruz (Est) et fait au moins 11 morts dans cet État et celui de Puebla (centre).

En septembre, l'ouragan Olaf qui avait touché terre à Los Cabos en Basse-Californie du Sud avait provoqué de fortes précipitations et des dégâts mineurs.

L'influence du réchauffement climatique sur le déclenchement des tempêtes tropicales n'est pas établie, mais l'augmentation de la chaleur de la mer leur fournit du «carburant» qui renforce leur intensité.

À voir aussi...