/news/politics
Navigation

Une taxe pour verdir les stationnements, propose Coderre

Une taxe pour verdir les stationnements, propose Coderre
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Dans l’optique de lutter contre les îlots de chaleur, le candidat à la mairie de Montréal Denis Coderre veut imposer une nouvelle taxe aux propriétaires de grands stationnements commerciaux, dont seraient exemptés ceux qui verdissent leur terrain. 

• À lire aussi: Santé mentale: Denis Coderre promet des mesures pour soutenir les employés

• À lire aussi: Denis Coderre prévoit faire recouvrir les autoroutes Ville-Marie et Décarie

Celle-ci serait instaurée de manière incrémentale, soit en fonction du revenu, sur cinq ans pour les stationnements commerciaux d’une taille de 500 m2 et plus. Les stationnements certifiés écoresponsables en seraient toutefois exemptés.

«Oui, il y a trop de voitures à Montréal, et c’est pour ça qu’on parle de réduire l’auto solo, mais il y aura toujours des voitures. La voiture n’est pas l’ennemie», a souligné M. Coderre, qui ajoute que la situation montre l’importance d’avoir une «bonne gestion du stationnement».

Une taxe pour verdir les stationnements, propose Coderre
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Son parti rappelle que ces stationnements font partie des pires îlots de chaleur dans la métropole, en plus d’empêcher l’absorption des eaux de pluie.

«Le but de cette taxe est d’envoyer des signaux aux marchés, de permettre aux propriétaires des stationnements de savoir où s’en va la Ville et de pouvoir faire les investissements requis parce qu’ils connaîtront le cadre réglementaire à venir», a expliqué Guillaume Lavoie, candidat pour Ensemble Montréal à la mairie de l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

M. Coderre avait convoqué les médias mardi matin pour présenter quelques idées qu’il compte mettre en place en matière d’environnement. Il a notamment réitéré sa promesse de ne plus avoir une seule rue sans arbres.

L’ancien maire propose également de faciliter le développement de l’agriculture urbaine dans la métropole et de faciliter l’achat local.

À voir aussi